Annulation de la gestion de la Terre et du peuple polynésien par le système légal dit "français"

DOCUMENTS OFFICIELS

RELATIFS A LA GESTION DE LA NATION HUMAINE EN POLYNESIE.

 

ETABLISSEMENT D’UN NOUVEAU MODE DE GESTION LIBRE DE LA POLYNESIE,

PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE.

 

ANNULATION DE LA GESTION DE LA TERRE ET DU PEUPLE POLYNESIEN

PAR LE SYSTEME LEGAL DIT « FRANÇAIS ».

 

A Emmanuel Macron,

président de : REPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE, entreprise fictive privée au n° de SIREN : 100000017,

A Edouard Fritch,

président de : TERRITOIRE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, entreprise fictive privée au n° SIREN : 229870019,

 

                                                                                                                            Arue, Tahiti, le 19 Juillet 2021

Parce que :

  • 1° Tous les Etres Humains naturels naissent de la Femme et de l’Homme, créations vivantes du Créateur suprême sur Terre, seule autorité légitime sur Ses créatures,

 

  • 2° Le droit humain naturel, droit universel et Divin, imprescriptible, inaliénable, sacré et inviolable, pour tout Etre Humain au cours de son incarnation sur Terre, est acté dans le droit positif (légal) par les Déclarations des droits de l’Homme de 1789 et 1948, lois au plus haut niveau,

 

  • 3° Le respect de ces droits humains naturels permet et garantit le maintien du Bonheur pour tous,

 

  • 4° Ces droits humains naturels, la liberté, la sureté, la propriété et la résistance à l’oppression, ne sont pas garantis, et par voie de conséquence, le Bonheur de tous n’est pas assuré, par le système légal dit « français » depuis le 9 Septembre 1842,

 

  • 5° Les conditions de la Reine Aimata a Tu a Pomare dite « Pomare IV » à l’établissement du protectorat français en Océanie n’ont jamais été assurées depuis le 9 Septembre 1842, et les représentants du peuple dans le système légal français depuis lors n’ont jamais permis le maintien de ces droits humains naturels ni du Bonheur de tous,

 

  • 6° Le droit décrit à l’article 6 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (D.U.D.H.) de 1948 : « chacun a le droit à la reconnaissance, en tous lieux, de la personnalité juridique » n’a pas été assuré/garanti jusqu’ici, et l’administration de personnes juridiques fictives par le dol que constitue l’acte de naissance asservit la population humaine pour un objectif tout autre de pouvoir et d’argent, valeurs égoïstes et non fraternelles dans le système légal,

 

  • 7° L’article premier du code civil français de 1803 : « les lois sont exécutoires dans tout le territoire français, en vertu de la promulgation qui en est faite par le Roi » est en vigueur et depuis la chute du régime monarchique du dernier Roi de France Louis-Philippe en 1848, tout ce qui a été publié est illégal ; « De loin en loin, le cataclysme affecte et ébranle tout l’édifice juridique » (citation du Pr. Vidal de la faculté de droit de Montpellier, France, dans l’Edition Dalloz-Sirey de Septembre 1993),

 

nous, l’organisation légitime de fait « Nation des Etres Humains Sur Terre En Polynésie », composée du peuple de Polynésie, peuple constitué d’Etres Humains naturels, vivants, libres, souverains et conscients, proclamons :

  • 1° l’annulation de toute publication ou promulgation de lois dans le système légal depuis 1848,

 

  • 2° l’annulation de la gestion de la terre et du peuple polynésien par le système légal dit « français »,

 

  • 3° l’annulation de toutes les ventes, cessions, donations, …de terres au sein et par le système légal dit « français »,

 

  • 4° le droit d’usage de la Terre et des mers collectivement, par l’ensemble de la population qui en est le gardien et qui en prend soin, car le vrai et seul propriétaire en est le Créateur ; l’ensemble de la Création comprenant les règnes minéral, végétal, animal et humain,

 

  • 5° la souveraineté du peuple polynésien, son autorité légitime, pour assurer le Bonheur de tous ainsi que le respect de la Terre et du Vivant,

 

afin de mettre en œuvre et de garantir l’exécution du plan Divin sur Terre, c’est-à-dire la Paix et l’Harmonie dans tout le Vivant.

 

Fait pour servir et valoir ce que de droit humain naturel.

 Autographes:

Véronique                                                             Je suis Mataha,                                                Je suis Samuela,

Etre Humain naturel vivant,                                  de la famille Terorotua,                                     Etre Humain naturel vivant,

de la famille Morata,                                             Etre Humain,                                                    de la famille Tauaroa,

Fondatrice de la N.E.H.S.T.E.P.                           Membre de la N.E.H.S.T.E.P.                            Membre de la N.E.H.S.T.E.P.

 

Opposition : Tout être humain peut réfuter ces faits en les motivant, par notification publique sur le site https://placedeshumains.com, dans un délai de 30 jours à partir de la date de publication, après lesquels les déclarations ci-dessus seront tenues pour vérité absolue. Toute réclamation devra être motivée et autographée par l’être humain qui réfute. Toute réclamation sera rendue valide ou rejetée par le vote des membres de la Nation Universelle des Êtres Humains.

 

Nation des Etres Humains Sur Terre En Polynésie N.E.H.S.T.E.P. - Organisation légitime de fait,         

Défenseur des droits humains naturels de tous les Etres Humains - BP 141042 - Arue [98701] – Tahiti - Polynésie

 

20210719 nouveau mode de gestion de la polynsie un livre se referme page1

20210719 nouveau mode de gestion de la polynsie un livre se referme page2

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
311068

En ligne

Nous avons 32 invités et 2 inscrits en ligne

© 2021 Place des Humains - Tous droits réservés