Titre allodial de propriété Terre Papaoa Arue Tahiti

Titre allodial de propriété Terre Papaoa Arue Tahiti

Titre allodial de propriété absolue

 

Teriitapunui a Pomare (1846-1988), fils de la Reine Aimata a Tu a Pomare dite Pomare IV, est nommé, sur le titre ancestral en tahitien de 1852 :

Titulaire du droit naturel d’usage de la terre Papaoa,

sises au district de Arue, Tahiti, Polynésie, terre revendiquée le 31/12/1852.

Le bornage naturel détaillé est :

-          Côté mer : la mer                                       un « hauatini »

-          Côté montagne : limite de Pare               (unité de mesure)

-          Du côté du district de Mahina : la terre Teapuu

de Tamatoa a Pomare                                                      3 « umi »

-          Du côté du district de Pirae : la terre                         (unité de mesure)

de Ariifaaite a Hiro                                                        

                                                                               

Conformément à la loi protectorale du 09/09/1842 et aux lois XII et XIV Pomare IV de 1842 : la possession des terres « de-la-Reine-et-du-peuple » leur est garantie ; les terres leur restent ; il est interdit de vendre la terre à une autre personne ; la terre passe de génération en génération ; chacun cultive sa propre terre qui fournit sa nourriture ainsi que celle de ses parents.

 

 

Tous les descendants directs et consécutifs de cet ancêtre, pour peu qu’ils prouvent chacun leur filiation, sont les seuls, uniques et véritables propriétaires des biens fonciers, terres et immeubles depuis le 9 Septembre 1842 situés sur la terre décrite ci-dessus, quels que soient les enregistrements faits au cadastre du système légal depuis lors.

En l’absence de preuve de filiation pour chaque descendant, le peuple de Polynésie, constitué d’êtres humains naturels vivants, libres, souverains et conscients, sera collectivement le gardien de cette terre.

 

Le présent titre légitime par le droit inaliénable de propriété révoque tout titre antérieur.
Les biens fonciers, terres et immeubles pré-cités sont inaliénables, insaisissables et libres de toute obligation, impôt ou taxe.

Aucune entité juridique fictive ne peut se prévaloir d’un quelconque droit sur ces biens fonciers.
Ce titre de propriété absolue est immuable et imprescriptible.

 

Fait le :            2ième jour du mois de Juin de l’an deux mille vingt-et-un,

Pour servir et valoir ce que de droit humain naturel.

 

            Témoin 1                                            Témoin 2                                            Témoin 3

 

Je suis Moana, Etre Humain                          Je suis Mataha, Etre Humain             Véronique,

vivant, famille Matahuvira/Natua                 vivante, famille Terorotua                 Etre Humain naturel

(ancêtre Ruroa Teriinohorai a Tati,               (ancêtre Mere, Taaroamea                et vivant, de la famille

né à Pare en 1895)                                        a Reid, né à Pare en 1831)                Morata

 

 

 

Opposition : Tout être humain peut réfuter ces faits en les motivant, par notification publique sur le site https://placedeshumains.com, dans un délai de 30 jours à partir de la date de publication, après lesquels les déclarations ci-dessus seront tenues pour vérité absolue. Toute réclamation devra être motivée et autographée par l’être humain qui réfute. Toute réclamation sera rendue valide ou rejetée par le vote des membres de la Nation Universelle des Êtres Humains.

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
292839

En ligne

Nous avons 116 invités et aucun membre en ligne

© 2021 Place des Humains - Tous droits réservés