Déclaration souveraine

Déclaration souveraine de Odile

Démarche vers la sécession

 

Rédigé en langue française le 19ème jour du mois de mai2021.

 Je suis Odile, anciennement nommée Odilede la famille Jacquemet. Je suis un être humain libre et souverain, vivant, conscient, doté d’une âme, ayant toute autorité qui possède et administre par le dol la personne légale, entité juridique fictive créée avec l’acte de naissance par la République Française Présidence (SIREN : 100000017, D-U-N-S. NUMBER Siret international N° 542472212-SIC9199.) nommée : ODILE JACQUEMET (et/ou toute autre dénomination idem sonans et rattachée à cette personne (fiction juridique/homme de paille/construction intellectuelle/abstraction juridique).

Au vu des nombreuses constatations en tant qu’être humain, je ne me reconnais plus au sein de cette nation agissant en tant qu’entreprise. Par conséquent, je proclame par la déclaration qui suit et de plein droit, ma souveraineté individuelle afin de respecter l'être que je suis, ainsi que mes acquis naturels, inaliénables et sacrés.

L’ensemble de ce document doit obligatoirement être pris en compte par les autorités des personnes juridiques (système dit légal). Ce document, tout comme son contenu et l’être que je suis, n’est pas soumis au système légal.

Je retire de ce fait tous les contrats passés avec des personnes juridiques, personnes ou autres entités fictives qui se sont octroyés mon consentement par dol, abus de pouvoir, fraude, mensonge ou tromperie, et cela, quelle que soit la couronne et la juridiction. Mon corps, âme et esprit sont libres et souverains, ainsi que tout le vivant qui constitue mon être et que j’aurais pu oublier par méconnaissance.

Je déclare que ce qui suit est ma vérité et ma loi. Je reconnais uniquement ce document et je refuse de consentir à toute action illégitime. Voici donc ma nouvelle juridiction dont son respect est indispensable pour tout ce qui me concerne de près ou de loin. Ce présent texte, unique et évolutif, dont je suis l’unique créateur régit mon code de conduite et réglemente la manière de contracter et d’interagir avec moi. Je me réserve le droit de modifier ce contrat à tout moment et pour toute raison que je juge nécessaire à mon évolution.

Au vu du système qu’est l’entreprise République Française Présidence (SIREN : 100000017, D-U-N-S. NUMBER Siret international N° 542472212-SIC9199.) sur le territoire dit français, je me réserve le droit d’utiliser ma personne juridique en conscience et dans le respect de la présente déclaration, dans un objectif de transition vers une totale sécession envers les entités fictives, incluant donc la nation française. 

"Pour rappel, les lois qui obligent n’existent pas ; les lois sont faites pour me protéger, si une loi ne me protège pas, elle ne me concerne pas. S’il n’y a pas de victimes humaines, il n’y a pas de loi. Pour faire valoir ce que de droit."

Je suis informé qu’aujourd’hui tout est commerce, tout est contrat et que la REPUBLIQUE FRANCAISE est une entreprise privée (SIREN : 100 000 017), tout comme la GENDARMERIE NATIONALE (SIREN : 157 000 019), la POLICE NATIONALE (SIREN : 120 015 011), le MINISTERE DE LA JUSTICE (SIREN : 110 010 014) et la DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES (SIREN : 130 004 955).

Je suis informé qu’un être humain, vivant, ne peut contracter avec une entreprise, une fiction. Un contrat ne peut se faire qu’avec un rapport d’égalité, c’est-à-dire entre un être humain et un autre être humain ou entre une fiction et une autre fiction.

Je suis informé que toutes les corporations, incluant donc les États comme l’État France, ont été forcloses officiellement en 2012 (UCC Doc # 2012127914 Nov. 28, 2012).

Je suis informé de l’existence des lois universelles et que rien ne peut se faire sans mon consentement. Il s’agit de la loi du consentement, reconnue dans les bases même du Droit.

J’exige que mon consentement soit obtenu par écrit uniquement lorsqu’il est demandé par une entité fictive. J’exige que mon consentement soit obtenu loyalement et entièrement pour tout ce qui me concerne de près ou de loin. Il ne peut donc pas être soutiré par une quelconque tromperie, ruse, manipulation ou mensonge. Je refuse tout contrat tacite.

J’exige que le présent texte soit respecté pour ce qui me concerne de près ou de loin : ce sont mes termes contractuels et relationnels écrits en mon âme et conscience.

Je suis informé que chaque être humain est libre de reconnaître ou non sa nation et sa personnalité juridique et que chaque être humain est libre d’aller où il le désire, sans frontière.

Je suis informé qu’on peut posséder la terre et que son usage et sa répartition entre les êtres ne peuvent se faire que dans le respect mutuel et la conscience de chacun.

Les pièces officielles d’identités ne me concernent pas et ne font référence qu’à des entités fictives, ou hommes de paille (personne juridique).

Je suis libre de me déplacer et de vivre où je veux, dans la seule limite de ne pas interférer avec l’intimité d’un autre être humain, libre, vivant et doté d’une conscience. 

Je reconnais en chaque être humain, tout comme n’importe quel autre vivant, les droits que j’exprime pour moi-même. Ce que je refuse de consentir pour moi, je le refuse aussi pour tout vivant. Ce que je consens pour moi, je le consens aussi pour tout vivant, dans le respect de ce dernier.

- Je m’engage à être responsable de mes actes et non violente envers qui ou quoi que ce soit.

- Je m’engage à agir en mon âme et conscience.

- Je m’engage à respecter autant que possible tout vivant ainsi que la nature, création du divin, dans sa globalité.

- Je m’engage à n’utiliser aucune ruse, tromperie, violence, perversion lors de ma relation avec autrui.

Soyez dûment et officiellement avisé que je refuserai tout contrat avec quiconque refusant de lire et d’accepter mes conditions clarifiées par le présent document. Je refuserai aussi tout contrat allant à l’encontre de mes conditions clarifiées par le présent document.

Soyez dûment et officiellement avisé que je me réserve le droit de refuser tout contrat sans avoir besoin de me justifier.

Soyez dûment et officiellement avisé que toute prétention contradictoire avec ma déclaration souveraine nécessite une preuve légitime et valable pour que je puisse réviser mes choix et conditions.

Soyez dûment et officiellement avisé que votre signature ou autographe confirme que vous avez lu et compris ma déclaration souveraine.

Soyez dûment et officiellement avisé qu’un envoi en recommandé avec accusé de réception, ou un envoi par le biais de votre service interne de messagerie, confirme également que vous avez lu et compris ma déclaration souveraine. Dans le cas d’un envoi en recommandé, vous avez dix jours à compter de la date d’envoi pour contester avec preuves légitimes et valables ma déclaration souveraine. Après ce délai, la présente déclaration sera considérée comme lue et acceptée par vos soins.

Soutenir Place des Humains

Faire un don

QR code don Paypal 20 50 100 placedeshumains


_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
817136

En ligne

Nous avons 91 invités et un membre en ligne

© 2024 Place des Humains - Tous droits réservés - Reproduction interdite