NON CONSENTEMENT IMPÔTS

Aimie Renaud notifcation impots001

Aimie Renaud notifcation impots002

Aimie Renaud notifcation impots003

Aimie Renaud notifcation impots004

Aimie Renaud notifcation impots005

Aimie Renaud notifcation impots006

Aimie Renaud notifcation impots007

Aimie Renaud notifcation impots008

Être vivant

Adresse postale : 

Mairie - 597 route du bois de la tour

33570 TAYAC

L’être qui joue le rôle de Directeur du

centre des impôts de Libourne 

Rue du Président-Wilson

33505 Libourne

Sans Préjudice, tous droits protégés 20 19. UCC 1-308

Sur Terre, le quatrième jour de mai deux mille vingt et un.



Notification et accord contractuel

Envoi recommandé avec AR N° XX XXX XXX XXXX X

L’être que joue le rôle de Directeur du centre des impôts de Libourne,

Je suis Aimie, être humain libre de naissance, souverain ayant toute autorité qui possède et administre par le dol la Personne légale, entité juridique fictive créée avec l’acte de naissance par la République Française Présidence (SIREN : 100000017, D-U-N-S. NUMBER Siret international N° 542472212-SIC9199.) nommée : AIMIE MARIE RENAUD (et/ou tout autre dénomination idem sonans et rattachée à cette personne fiction juridique/homme de paille/construction intellectuelle/abstraction juridique).

Je vous écris de façon informative, en proclamant ici et maintenant de façon officielle mes intentions d’être humain, libre et vivant.  

Il n’y a plus d'impôt légal en France :

  • Soyez dûment et de façon officielle avisé que tous les “gouvernements” ont été forclos (loi UCC Doc # 2012127914) depuis le 25/12/2012.

Dans la hiérarchie des normes, les lois internationales CCU (Code Commercial Uniforme/Unidroit) prévalent sur les lois nationales.

Désormais, vous n’êtes plus protégé par une entité juridique fictive et vos agissements vous engagent à titre privé. Vous êtes totalement responsable et de façon illimitée de vos actions, sans la protection de l'entreprise ou du gouvernement qui vous emploie (loi UCC Doc # 2012127914).

  • Soyez dûment et de façon officielle avisé que le code des impôts ne représente pas la loi car aucun texte législatif à l’origine de la partie législative du C.G.I. et ce en violation de la constitution qui définit la différence entre les textes législatifs et les textes réglementaires.

Le texte pris pour faire la partie législative du C.G.I. est le décret du 6 avril 1950, qui par définition, n’est pas une loi. Aucun droit au pouvoir exécutif à faire une loi à la place du pouvoir législatif.

Dire le contraire amènerait comme conclusion qu’il n’y a pas de séparation des pouvoirs dans la SOCIÉTÉ LA République Française (Art. 16 de la DDHC de 1789).

  • Soyez dûment et de façon officielle avisé que je ne suis ni soumise, ni redevable et je ne consens à aucun impôt de quelque nature qu’il soit, en toute légitimité avec mes droits naturels, inaliénables et sacrés tels que décrits dans l’article 14 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.
  •  Soyez dûment et de façon officielle avisé que je ne suis pas la propriétaire du NOM écrit en CAPITALES : AIMIE MARIE RENAUD. En droit le créateur est le réel propriétaire et je ne suis pas la créatrice de ce NOM.
  • Il n’existe aucun consentement tacite, supposé ou présumé de ma part.  Mon consentement pour toute chose me concernant, de près ou de loin, doit m’être demandé de manière systématique. Le silence ne présume pas mon acceptation. Ceci est également valable pour tout prélèvement de mes indemnités du PÔLE EMPLOI réalisé par le TRÉSOR PUBLIC.

Les raisons et les circonstances d’un engagement doivent être expliquées clairement, sans ruse, malice ni tromperie et les conditions négociées et validées par un contrat signé à l’encre fraîche par toutes les parties.

Tout ce qui n’est pas dévoilé, expliqué et écrit clairement est révoqué et nul et non-avenu.

  • Soyez dûment et de façon officielle avisé, qu’à partir de cet instant, je ne consens plus à remplir les dites “déclaration d’impôt” (toutes confondues), imposées.

Mes droits naturels, inaliénables et sacrés :

Je réserve tous mes droits naturels, inaliénables et sacrés et n’en abandonne aucun. Mes droits prévalent sur mes obligations. Sans droits, pas d’obligations.

Mes droits sont :

- Le droit à la vie,

- Le droit à la liberté,

- Le droit de propriété,

- Le droit d’information,

- Le droit d’association,

- Le droit au libre arbitre,

- Le droit de voyager librement,

- Le droit de résistance à l’oppression,

- Le droit de reconnaissance de ma personnalité juridique,

- Le droit de réponse et de libre expression,

- Le droit à une justice impartiale,

- Le droit à une nourriture saine,

- Le droit à la dignité humaine,

- Le droit d’autodéfense,

- Le droit à la vie privée,

- Le droit de contracter,

- Le droit à la sûreté,

- Le droit au travail,

Extortion (dettes) :

Si dettes il y a. Je serais ravie de régler toute obligation financière pour laquelle je serais légitimement redevables, à la condition de me fournir les documents suivants :

I/-Les conditions

a)-Les documents :

-> Un contrat valide : de divulgation totale et signé par toutes les parties.

-> Une facture légale : avec toutes les mentions obligatoires.

-> La preuve de la dette : Des écritures comptables validant les pertes effectives et réelles du demandeur.

-> une monnaie : La preuve qu’il existe une monnaie quelconque en circulation qui serait indexée sur une chose quelconque possédant une valeur réelle avec laquelle payer la "dette".

-> Une Personne : La preuve que je suis une PERSONNE et non un être humain possédant des droits imprescriptibles.

-> Une loi : La loi qui m'oblige en tant qu'être humain à payer un impôt quelconque.

b)-Le délai :

Je vous accorde dix jours à compter de la réception de cette notification pour répondre par pli recommandé avec accusé de réception, signé sous votre pleine responsabilité commerciale et sous peine de parjure, assurant que toutes les réponses que vous donnerez aux requêtes ci-dessus sont véritables et sans tromperie, fraude ou malice.

II/-L'accord tacite :

Si tous les documents ne sont pas fournis et/ou si le délai n'est pas respecté alors il y a accord.

"Un défaut de réponse à cette notification, dans le délai imparti, me fournissant toutes les informations demandées afin de valider la dette, constituera un accord de votre part dont voici les conditions générales :"

Les conditions générales de l'accord sont presque toutes élaborées à partir des documents ou preuves demandées plus haut :

  •  La dette n’a jamais existé ou la dette a été payée en totalité,
  •  Vous cessez irrévocablement et renoncez à tous prélèvements de mensualité concernant les prêts éventuels, et toutes sortes de dites dettes 
  •  Vous annulez toutes les notes ou remarques négatives à toute agence de vérification de crédit,
  •  La banque remboursera tous les montants mensuels prélevés, y compris les intérêts et assurances, depuis le premier jour de création du soi-disant prêt (si il y en a un ou plusieurs).
  • Vous mettez un terme à toutes vos poursuites concernant cette affaire.
  • Vous acceptez la responsabilité de tout préjudice que je subirai dans cette affaire,
  •  Il n'existe aucun contrat légitime me liant à votre société/administration.
  • Vous me rembourserez toutes les sommes perçues illégalement depuis la création du compte portant le N° d’identification fiscale 3013115184107 et tous les frais bancaires relatifs à la perception ou à la tentative de perception de ces sommes.


Toute action illégitime est une violation de mes droits cités dans cette déclaration et dans les documents annexes et constitue un accord de votre part à me verser des indemnités pour préjudice subi, conformément au cédule A dans la proclamation de mes droits et termes contractuels en annexe.

Avertissez les membres de votre organisation, avis aux commettants équivaut à avis aux exécutants , et cessez immédiatement et irrévocablement vos actes illégaux à mon encontre.

Contact :

Remarque : Je ne consens pas à être contactée par téléphone. Toute correspondance par écrit doit être adressée avec le Prénom (en rouge à l’encre fraîche) et Nom (en bleu à l’encre fraîche) inscrit en conformité avec l'en-tête ci-dessus.

Sachez que j’ai déposé ma déclaration d’être humain libre, sacré et souverain affirmant ma position, faisant sécession avec l’état, auprès d’Emmanuel de la famille Macron jouant le rôle de président de la république française entreprise ci-dessus citée, qui est tenu d’en avoir informé ses subordonnées et ses supérieurs courant le mois de mars de l’année 2021 du calendrier grégorien.

Par : Aimie: de la famille Renaud; l’être humain qui administre par le dol la personne légale, et/ou l’entité légale, et/ou la personnalité juridique nommée AIMIE MARIE RENAUD

Tous droits réservés

Sincèrement vôtre, en Honneur et avec respect.

« Nemo censetur ignorare lege ».

« Nul n’est censé ignorer la Loi ».

 En tout Honneur,

Sans Préjudice, tous droits protégés 20 19. UCC 1-308

Autographe de Aimie,

 être humain libre, vivant et conscient.



______________________________________________________

Annexe : 

Vous trouverez en annexe 

  • La proclamation de mes droits et termes irrévocables (non manuscrite)
  • Proclamation de refus de consentement (non manuscrite)
  • La preuve qu’il n’y a plus d’impôt légal en France  (non manuscrite)
  • Le QR code de ma déclaration d’être humain libre, sacré et souverain affirmant ma position, envoyée aux couronnes et leurs subordonnés
  • Proclamation de sécession (manuscrite)
  • Lettre à l’attention de l’être humain qui recevra ce courrier (manuscrite)
  • Courrier fraude du nom 

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
292818

En ligne

Nous avons 90 invités et aucun membre en ligne

© 2021 Place des Humains - Tous droits réservés