Déclaration sécession

Sur Terre le vingt-huit septembre  deux-mille-vingt, 

Thomas de la famille Voisin

 demeurant 6 rue des Sources CH-1205 Genève

et 836 Bd des Armaris à 83100 Toulon

 

à Emmanuel de la famille Macron,

l’être qui joue le rôle de Président de la Société République Française

Copies :    à Jean de la famille Castex,

l’être qui joue le rôle de Premier Ministre 

à Éric de la famille Dupont-Moretti, 

l’être qui joue le rôle de Ministre de la Justice 

 

Objet : Déclaration de sécession

Courrier n°: 1A 180 136 50 20 4 (Reçu par vous le 27/10/2020)

 

Je suis Thomas, de la famille Voisin par oui-dire, l’Être humain biologique qui possède la personne juridique nommée THOMAS VOISIN au numéro d’inscription 1631078358042, crée grâce à l’acte de naissance N°000573/1963 auprès de la Mairie de Maisons-Laffitte (78) par la SOCIÉTÉ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE (SIREN 100000017) obtenu par chantage et menace auprès de mes parents biologiques.

Vous avez omis lors de ma majorité de renouveler le contrat qui me lie à vous lors de ma majorité en présumant de mon consentement qui depuis n’est donc ni libre ni éclairé. 

Soyez donc ici et maintenant dûment et officiellement informés que je retire mon consentement pour vivre dans le cadre de cette SOCIÉTÉ que vous organisez et gérez.

Je déclare que le territoire entièrement libre que JE suis, fait sécession avec la RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Je refuse que mon pion légal joue plus longtemps sur votre plateau à ce Jeu qui chaque jour met délibérément en danger le Vivant dans tous ses règnes.

Au vu des vastes connaissances à notre disposition, il apparait clairement que l’harmonie serait possible dès aujourd’hui sur Terre.

Il est tout aussi évident que vous choisissez chaque jour la voie de la destruction et de l’oppression pour assouvir votre besoin de pouvoir et de domination, dans le mépris le plus total des lois de l’équilibre et de l’Amour qui régissent tout ce qui vit.

Vous vous rendez ainsi coupables de graves crimes contre l’humanité et contre le vivant que je ne veux plus cautionner un seul jour de ma vie.

Vous n’êtes pas dignes d’être dirigeants et votre autorité devient de fait illégitime.

 

JE suis sur cette Terre, Humain sans condition, libre du seul fait de ma naissance ici-bas.

Je refuse d’être empêché dans les actions que j’entreprends par Amour.

Je refuse de subir une restriction de mes libertés dans le but de limiter mon évolution.

J’use de mon droit inconditionnel à l’objection de conscience pour faire valoir mon droit à l’intégrité, cet état intérieur inviolable qui me permet de vivre chaque jour en accord avec les valeurs fondamentales qui font de moi celui que je suis. 

Je refuse de nier plus longtemps ce que me dictent avec tant de justesse mon coeur et mon âme, venu ici en service pour le bien de l’Humanité et de la Terre. 

 

Soyez dûment et officiellement informés que dès aujourd’hui, je choisis de représenter ma personne juridique et de l’administrer uniquement quand je le souhaite. Il ne pourra en aucun cas m’être imposé de réduire mon Être en m’identifiant à cette fiction légale.

L’acte de naissance que vous détenez dans la Mairie de Maisons-Laffitte ne vaut pas accord pour vous déléguer un tant soit peu de ma liberté au profit de votre sécurité illusoire.

Mon numéro de matricule ne vaut pas accord pour vivre à votre service moyennant votre assistance que je refuse. 

Je refuse de reconnaître mon appartenance et mon allégeance à cette SOCIÉTÉ ni à aucune autre SOCIÉTÉ sur le grand plateau du Jeu mondial de mise en esclavage auquel vous vous adonnez depuis trop longtemps.

En prenant la Vie à témoin ici et maintenant, j’embrasse l’état d’apatride en refusant toute identification à un État existant.

Je rejoins en Coeur et en Esprit la grande nation universelle des êtres humains libres pour ne répondre qu’aux règles de OneNation.

Aucun document administratif légal ne vaut accord pour contracter avec vous ni aucun agent de l’administration RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Tout contrat passé est nul et non avenu.

Je dispose de mes propres documents pour m’identifier en tant qu’être humain et faciliter d’éventuels échanges avec tout agent de votre administration.

 

En conséquence, et en vertu de la hiérarchie des normes, je ne consens à peser mes actes qu’au regard des droits fondamentaux des êtres humains et ne reconnais en aucun cas toute loi illégitime que vous prétendriez m’appliquer par le biais de ma personne juridique. 

Merci de transmettre ces informations me concernant à toute personne susceptibles de prendre décisions et actions à mon égard. En tant que maillon supérieur de la hiérarchie de l’administration de la SOCIÉTÉ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, je vous porte responsables des agissements de tous vos subordonnés. 

 

Vous trouverez ci-joint ma Déclaration de souveraineté individuelle qui énonce tous les droits que je me réserve ainsi qu’aux enfants nés de ma chair qui se sont placés sous ma protection dès leur conception.

Toute violation de cette présente déclaration entrainera de lourdes conséquences pour tous les êtres ici nommés maintenant avisés qui voudraient agir à l’encontre de ma volonté explicite d’être humain libre.

Je me place sous l’autorité bien supérieure des lois naturelles qui s’appliquent à chacun.e d’entre nous absolument.

Je demande à la Vie protection et justice pour tout acte commis à l’encontre de mon libre-arbitre dans le but évident de freiner mon évolution et mon service. 

 

Cette déclaration officielle de sécession de mon être grâce à laquelle je reste entier et indivise est valable pour tous les domaines, à chaque instant, où que je sois.

Je ne consens à aucune privation de ma liberté en sanction de cette proclamation, ni à aucune extorsion financière, d’un argent honnêtement perçu de mes activités d’être humain et qui me permettent de subvenir aux besoins de ma famille. 

 

En cas d’une éventuelle réponse de l’une de vos administrations, je vous demande officiellement d’adresser les courriers par LRAR UNIQUEMENT à moi, l’être humain que je suis : Thomas de la famille Voisin.

 

Merci de votre attention

Coeurdialement

 

Thomas

En Amour et Gratitude

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déclaration de souveraineté individuelle

Rédigée le 11 du mois de septembre de l’année 2020

 

 

Je suis Thomas, de la famille Voisin par oui-dire, l’être humain vivant, libre, qui administre la personne juridique nommée THOMAS VOISIN, créée avec l’acte de naissance obtenu par manoeuvre et sous la menace, par la Société RÉPUBLIQUE FRANÇAISE (SIREN 100000017). 

 

Vus les nombreux constats de tromperie, violences, destruction du Vivant commises délibérément par la RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, je ne me reconnais pas dans cette organisation de Société et refuse d’en être complice plus longtemps. 

 

Aussi je me réserve le droit de représenter ma personne juridique en cas d’absolue nécessité le temps de la transition vers un nouveau paradigme qui incarne le respect et l’Amour pour tout ce qui Est. 

 

L’acte de naissance émis quelques jours après mon arrivée sur Terre ne vaut pas accord pour déléguer mon autorité à la Société RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ni à aucun agent à son service.

Je suis ma propre autorité sur Terre et je m’en remets aux lois universelles de la Vie pour juger de mes actes. 

 

Mon consentement ne peut pas être obtenu par manoeuvre, tromperie, chantage ni menace. Il doit m’être demandé en toute circonstance et ne sera jamais tacite.

Mon silence ne vaut jamais accord.

 

J’atteste ici et maintenant penser, décider et agir dans l’Amour, au service du bien commun sans jamais chercher à nuire ni à détruire. J’oeuvre dans le respect profond de tout ce qui Est.

Si je devais faillir à mon engagement, seule la justice universelle pourrait me reprendre. 

En tant qu’être humain libre et souverain, je réserve tous mes droits naturels, inaliénables et sacrés dont je dispose du seul fait de ma naissance sur Terre et qui servent mon évolution et mon service ici-bas.

 

Je ne consens à aucune restriction ni privation de ces libertés inconditionnelles.

Quiconque prétendrait me contraindre ou me limiter sans preuve de motif légitime se rendrait responsable et coupable personnellement d’une violation grave de mes droits fondamentaux et devrait en répondre aux yeux de la justice universelle à laquelle nul ne peut se soustraire. 

 

 

Ces droits sont :

 

Disposer absolument de mon corps.

Choisir sans condition pour mes enfants dans tous les domaines qui requièrent ma protection. 

Avoir accès à un environnement sain, proche de la nature exempte de produits nocifs épandus par l’Homme. 

Disposer gratuitement d’un endroit où vivre en Nature et cultiver la Terre pour me nourrir.

Nul ne peut prétendre posséder une planète, notre vaisseau collectif.

Nul ne pourra m’évacuer d’un terrain que j’occupe avec respect. 

Boire à volonté une eau pure sans craindre pour ma santé ni celle de mes enfants. 

Vivre dans l’habitat de mon choix tant qu’il respecte les codes de respect des habitants, d’autrui et de la planète.

Circuler librement où bon me semble dans le respect de l’intimité d’autrui. 

Il n’existe aucune autre restriction légitime à m’empêcher de me déplacer.

Disposer absolument sans condition de mon fourgon qui est ma pleine propriété d’être humain. 

Penser et m’exprimer absolument en toute liberté même si mes propos déplaisent aux autorités usurpatrices en place.

Je ne suis pas là pour plaire à la hiérarchie mais pour participer à mon épanouissement personnel et à l’évolution collective de l’humanité et de la Terre.

Décider et agir en toute liberté tant que je ne représente pas un danger légitime avéré pour la communauté.

Créer toute invention, dispositif, appareil qui aille dans le sens d’un service à la communauté ou à la préservation de la planète.

Me réunir librement avec les êtres que je souhaite sans aucune limite de nombre ni d’activité, tant que prime le respect et la bienveillance d’autrui et de la Terre. 

Être libre de contracter et consentir quand bon me semble.

Je refuse d’être harcelé par tout être ou Société légale. 

Garder le silence quand le dialogue est stérile et inutile.

Quand ma bonne foi et ma patience ne suffisent pas à faire valoir ma légitimité à vivre libre sur cette Terre qui m’accueille au même titre que tous, je me réserve le droit de couper court aux échanges.

Être libre de reconnaitre ma personne juridique à chaque instant.

Je me réserve le droit de vivre en tant qu’être humain chaque fois que mon association à la Société légale RÉPUBLIQUE FRANÇAISE dont ma personne juridique relève équivaut à une complicité pour crime contre l’humanité. 

 

En tout bien tout honneur. 

 

Ainsi soit-il. 

Dans l’Amour de Tout ce qui Est. 

 

«  Nemo censetur ignorare lege  ».

«  Nul n’est censé ignorer la Loi  ».

 

sans préjudices et/ou tous droits réservés.

A faire valoir ce que de droit,

 

Clausula Rebus Sic Stantibus

En tout honneur,

 

Autographe de Thomas souverain,

être humain de chair d’os et de sang, libre, vivant et conscient

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
311104

En ligne

Nous avons 46 invités et un membre en ligne

© 2021 Place des Humains - Tous droits réservés