Masque, circulation...

Le septième jour du mois de janvier 2021

thomas de la famille voisin par ouï dire

être humain libre et souverain

demeurant à : 836 Bd des Armaris 83100 Toulon

A l’attention du Président de la République,

à ses supérieurs et subordonnés,

Palais de l'Elysée,

55 rue du Faubourg-Saint-Honoré

75008 Paris, France.

 

Objet  : Refus légitime du port du masque

 

Avis de courtoisie

 

Je suis thomas de la famille voisin, être humain libre de naissance, souverain ayant toute autorité qui possède et administre par le dol la Personne légale, entité juridique fictive créée avec l’acte de naissance par la République Française Présidence (SIREN  : 100000017, D-U-N-S. NUMBER Siret international N° 542472212-SIC9199.) nommée  : THOMAS VOISIN (et/ou tout autre dénomination idem sonans et rattaché à cette personne (fiction juridique/homme de paille/construction intellectuelle/abstraction juridique). 

 

Je suis informé de l’illégitimité du port du masque car il n’y a pas de pandémie dangereuse, le port du masque ne fait pas barrière au virus de plus le masque nous asphyxie, nous prive d’oxygène, cultive des champignons nocifs et crée une coupure sociale et relationnelle cachant les traits visuels d’expressions de communication non verbale et les bisous.

 

Je déclare de fait, en toute légitimité et en tant qu’être humain vivant et conscient, que je refuse  :

- de consentir à tout contrat par défaut qu’il soit tacite ou non.

Tout consentement par la voie du système légal doit être obtenu par écrit et de manière éclairé. 

- d’accepter les verbalisations (proposition de contrat illégitime).

- d’être obligé de porter un masque, soi-disant contre la pandémie, où que je ce soit et quelque soit le texte légal.

- de reconnaître un éventuel État d’urgence sanitaire.

- de me soumettre à une «  soi-disant  » obligation (en réalité illégitime).

 

Je déclare de fait, en toute légitimité et en tant qu’être humain vivant et conscient,  les libertés légitimes suivantes

la liberté de voyager librement où et comme je le désire

la liberté de ne pas porter de masque où que je soit

la liberté de résister à l’oppression 

la liberté de refuser toute proposition de contrat (y compris les verbalisations)

 

En cas de désaccord, je vous laisse un délai de 10 jours pour m’apporter les preuves valables et légitimes qui réfuteraient mes déclarations. Sans quoi, aucune négociation et interdiction ne sera possible concernant ma position actuelle. 

 

Pour rappel, les lois qui obligent, n’existent pas  ; Les lois sont faites pour me protéger, si une loi ne me protège pas, elle ne me concerne pas. Pour faire valoir ce que de droit. 

 

Clausula Rebus Sic Stantibus

En tout honneur,

Autographe de thomas

être humain libre, vivant et conscient

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
267805

En ligne

Nous avons 94 invités et 4 inscrits en ligne

© 2021 Place des Humains - Tous droits réservés