Déclaration souveraine Etre humain Cyrille

 

 

PREAMBULE

Je suis cyrille, Je suis un être humain libre et souverain, vivant, conscient, doté d’une âme, ayant toute autorité qui possède et administre par le dol la personne légale cyrille olivier, entité juridique fictive créée avec l’acte de naissance par la République Française Présidence SIREN : 100000017.

Au vu des nombreuses constatations en tant qu’être humain, je ne me reconnais plus au sein de cette nation agissant en tant qu’entreprise au service de quelques élites et au détriment du vivant. Par conséquent, je proclame par la déclaration qui suit et de plein droit, ma souveraineté individuelle afin de respecter l'être que je suis, ainsi que mes acquis naturels, inaliénables et sacrés.

L’ensemble de ce document doit obligatoirement être pris en compte par les prétendues autorités du système légal. Il a une véritable valeur juridique et toutes entités vivantes qui ne respecteront pas mon être et mes conditions, directement ou par l’intermédiaire d’un tiers, recevront les conséquences des lois universelles. Ce document, tout comme son contenu et l’être que je suis, n’est pas soumis au système légal.

Je retire de ce fait tous les contrats passés avec des êtres humains, personnes ou autres entités fictives qui se sont octroyés mon consentement par dol, abus de pouvoir, fraude, mensonge ou tromperie, et cela, quelles que soient la couronne et la juridiction. Mon corps, âme et esprit sont libres et souverains, ainsi que tout le vivant qui constitue mon être et que j’aurais pu oublier par méconnaissance.

J’ai pris conscience également que mes prénoms par le baptême attachent mon âme au Vatican, au Pape... à la couronne de l’air. Je me dissocie de cet acte qu’un soi-disant prêtre a effectué sur moi. Je retire de ce fait tous les contrats passés avec des personnes qui se sont octroyés par abus de pouvoir ou tromperie mon âme, ceci, en tout temps, lors de toutes mes vies antérieures et celle-ci... et ceci pour toujours.

Je déclare que ce qui suit est ma vérité et ma loi. Je ne reconnais légalement que ce document et je refuse de consentir à toute action illégitime. Voici donc ma nouvelle juridiction dont son respect est indispensable pour tout ce qui me concerne de près ou de loin. Ce présent texte, unique et évolutif, dont je suis l’unique créateur régit mon code de conduite et réglemente la manière de contracter et d’interagir avec moi. Je me réserve le droit de modifier ce contrat à tout moment et pour toute raison que je juge nécessaire à mon évolution.

"Pour rappel, les lois qui obligent n’existent pas ; les lois sont faites pour me protéger, si une loi ne me protège pas, elle ne me concerne pas. S’il n’y a pas de victimes humaines, il n’y a pas de loi. Pour faire valoir ce que de droit."

 

Ce qui suit proclame mes acquis naturels, inaliénables et sacrés, et déclare les limites de mon consentement et les moyens acceptés pour contracter avec moi. Je commence par me décrire en conscience.

 

Mon âme appartient à son Créateur, le Divin, l'Amour inconditionnel, l’esprit pur, le Tout, l'Un dont je fais partie. Je me renomme cyrille, en mon âme et conscience ... une transition libératrice.

PROCLAMATION DE DROITS ET TERMES CONTRACTUELS

Je suis un être vivant et réserve tous mes droits naturels, inaliénables et sacrés de façon irrévocable et n’en abandonne aucun. Les lois ne doivent point nuire au droit naturel, par conséquent, si un texte de loi ne me protège pas alors il ne me concerne pas.

Mes droits sont :

- Le droit de vivre,
- Le droit d’être libre,
- Le droit de propriété,
- Le droit d’association,
- Le droit d’information,
- Le droit de garder ma vie privée,
- Le droit de me déplacer librement,
- Le droit d'exercer mon libre-arbitre,
- Le droit de reconnaître ma personne juridique,
- Le droit de réponse et de libre expression,
- Le droit d’être jugé de façon impartiale,
- Le droit de résistance à l’oppression,
- Le droit de me nourrir sainement,
- Le droit de dignité humaine,
- Le droit d’autodéfense,
- Le droit de contracter,
- Le droit de travailler,
- Le droit de sureté.

Contrats ou accords tacites présumés

Je suis informé qu’un être humain, vivant, ne peut contracter avec une entreprise, une fiction. Un contrat ne peut se faire qu’avec un rapport d’égalité, c’est-à-dire entre un être humain et un autre être humain ou entre une fiction et une autre fiction.

 Je suis informé de l’existence des lois universelles et que rien ne peut se faire sans mon consentement. Il s’agit de la loi du consentement, reconnue dans les bases même du Droit.

 J’exige que mon consentement soit obtenu par écrit uniquement lorsqu’il est demandé par une entité fictive. J’exige que mon consentement soit obtenu loyalement et entièrement pour tout ce qui me concerne de près ou de loin. Il ne peut donc pas être soutiré par une quelconque tromperie, ruse, manipulation ou mensonge. Je refuse tout contrat tacite.

J’exige que le présent texte soit respecté pour ce qui me concerne de près ou de loin : ce sont mes termes contractuels et relationnels écrits en mon âme et conscience.

Je proclame le droit de refuser tout contrat, en conscience, sans avoir besoin de me justifier.

 Je proclame que seule mon autorité est souveraine, je suis libérée de l’emprise d’autorités extérieures illicites, et je déclare ici et maintenant nuls et non avenus tous les contrats qui vont à l’encontre de ce principe et qui m’ont été imposés et/ou que j’ai acceptés par le passé en l’absence de consentement éclairé. Ceci est non négociable.

 Je refuse de contracter avec une entité aux intentions et agissements négatifs, liberticides, criminels, sataniques, malsains, pédocriminels, frauduleux, irrespectueux. De même, je refuse de donner mon consentement ou mon énergie à ces mêmes entités. Je demande aux lois universelles l’annulation et l’arrêt immédiat de ma prise d’énergie à travers de telles actions et intentions négatives.

Voiture et assurance

Ma voiture est privée, elle est ma pleine propriété utilisée pour me déplacer librement et son entretien est sous ma responsabilité.
En tant qu’unique propriétaire, l’assurance dite obligatoire de ma voiture est prise en charge par le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO).
Tout contrat supposé, tel le certificat d’immatriculation, délivré par une pseudo-autorité, préfecture, sous-préfecture, ministère, République Française, concernant ma voiture, est révoqué à tout jamais.
La plaque d’immatriculation peut être utilisée pour les recherches effectuées par les représentants de la paix afin de résoudre un crime ou un délit uniquement dans le cas où il y a un réel préjudice envers un être humain ou le vivant.
La plaque d’immatriculation de ma voiture n’est pas contractuelle et ne représente aucun accord tacite.

Charge de preuves

La charge de preuve incombe à celui qui affirme. Il n’y a aucune présomption, mensonge, déformation de la vérité validé et accepté de ma part, ni aucun préjudice ni responsabilité envers une fiction juridique. Seule la vérité absolue fait loi.

Avis aux autorités

Je suis la seule autorité sur mon être et n’autorise aucune restriction de mes droits naturels et libertés.
Pour toute demande envers mon être et afin d’assurer mes droits et ma sécurité, j’exige :
- la présentation d’une pièce justificative de votre identité commerciale avec vos Nom, Prénom, et adresse.
- que votre demande soit motivée par une raison valable en accord avec le respect de mes droits et conditions contractuelles cités plus haut.
Je respecte votre libre-arbitre, respectez le mien.
Toute action illégale ou illégitime engage votre responsabilité personnelle, civile et pénale.

Maison et biens

Chaque être humain vivant a le droit de vivre librement sur une parcelle de terre.
Mon droit de propriété est inconditionnel, sacré et inviolable.
Je ne consens à aucune privation de ma propriété, ni de mes biens.
Tout contrat notarié ou non, toute hypothèque cachant une quelconque clause allant à l’encontre de mon droit de propriété est révoqué et nul et non-avenu.

Je suis le seul propriétaire de ma maison en tant qu'être humain vivant et toutes taxes demandées sont nulles et non avenues.

                                                           Créanciers et dettes


Tout créancier, organisme, institution, administration, société, personne morale ou physique réclamant le paiement d’une dette doit en prouver l’existence.
Par conséquent j’accepte de payer toute créance réelle à condition de me fournir les preuves suivantes :
- des écritures comptables validant les pertes effectives réelles du demandeur,
- une copie du contrat mettant en place quelque chose de valeur égale, signé à l’encre fraiche par toutes les parties et respectant les conditions citées au paragraphe « Contrats ou accords tacites présumés »
- une facture conforme légale signée comportant un nom et un prénom.
Etant l’unique bénéficiaire de la sureté et du patrimoine représenté par la fiducie innomée établie par l’acte de naissance j’autorise, conformément à mes droits, la décharge de toute dette fictive ne respectant pas les conditions précitées.

Pour tous les impôts et taxes sur mon être humain créée à ma naissance en toute illégalité sans mon consentement, Je demande l'annulation complète de toutes taxes, à défaut l'application des sanctions sera appliquée

                                               Conditions d’acceptation et Sanctions

 L’action déclenche l’exécution du contrat, la totale acceptation des conditions et des tarifs en cédule A.
Les termes et conditions peuvent être modifiés à tout moment.

Le premier jour du mois de février de l’année 2021

Toute action illégitime constitue une violation de mes droits et conditions cités dans cette déclaration et vaut consentement et accord de votre part à verser des indemnités pour préjudice subit selon la grille tarifaire suivante :

Les frais de procédure ou de recouvrement pour tout montant facturer demeuré impayé sont en sus.

Item

Description

Tarif gramme
d’or pur 24 carats

Tarif en €uro
par virement ou chèque certifié

1

Toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties.

3000 g

100 000,00 €

2

Exécuter ou tenter d’exécuter tout instrument de dette émis par une entité corporative forclose.

3000 g

100 000,00 €

3

Exécuter ou tenter d’exécuter un jugement d’une “Cour”.

5000 g

200 000,00 €

4

Recourir aux services de toute tierce partie sans un contrat légitime préalable liant les parties.

5000 g

200 000,00 €

5

Toute menace illégitime, physique ou non, incluant, mais sans s’y limiter, toute menace de poursuite, d’arrestation, de lésions corporelles, d’empoisonnement ou d’action judiciaire.

5000 g

200 000,00 €

6

Toute violence illégitime, physique ou non, incluant, mais sans s’y limiter, toute entrave à ma liberté, toute violation de mes droits, toute blessure physique ou tout acte médical sans consentement préalable.

7000 g

300 000,00 €

7

Tout dommage réparable illégitime à ma propriété privée ou à mes biens, initié ou causé par l’intervention d’une pseudo-autorité.

7000 g

300 000,00 €

8

Toute destruction illégitime de ma propriété privée ou de mes biens incluant, mais sans s’y limiter, tout dommage irréparable.

7000 g

300 000,00 €

9

Toute réclamation visant ma propriété privée ou mes biens incluant, mais sans s’y limiter, toute mise en vente ou mise aux enchères.

5000 g

200 000,00 €

10

Toute action à l’encontre d’une tierce partie, mes enfants, parents ou proches, qui a pour effet de me causer des dommages ou des soucis.

7000 g

300 000,00 €

11

Tout appel téléphonique ayant pour but de poursuivre toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

2000 g

75 000,00 €

12

Toute saisie de ma propriété privée ou de mes biens en garantie de paiement de toute réclamation, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

7000 g

300 000,00 €

13

Chaque jour où un lien est maintenu à l’encontre de ma propriété privée ou d’un de mes biens incluant, mais sans s’y limiter, une hypothèque légale, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

1000 g

50 000,00 €

14

Toute exploitation ou perpétuation de tout système monétaire privé dans ses mécanismes d’émission et de recouvrement, de tout système judiciaire qui opère des systèmes d’esclavage.

2000 g

75 000,00 €

15

Arrestation ou détention illégitime, par jour de calendrier ou par portion de jour.

2000 g

75 000,00 €

16

Frais de gestion - Temps passé à l’heure - une heure entamée est due

1000 g

50 000,00 €

Engagement sur l’honneur

Au vu de la complexité de la déclaration actuelle, l’erreur étant humaine, je m’engage, sans me soumettre à une quelconque autorité extérieure, d’être à l’écoute des preuves reflétant d’éventuelles erreurs de mes actions, dans le seul but de me permettre de me corriger et d’évoluer encore plus vers l’amour inconditionnel.

Code 1 - Je m’engage à être responsable de mes actes et non violent envers qui ou quoi que ce soit.

Code 2 - Je m’engage à agir en conscience, avec le cœur, pour rendre le monde meilleur, c’est-à-dire pour rendre la vie plus positive, agréable et belle pour tout vivant.

Code 3 - Je m’engage à respecter autant que possible tout vivant ainsi que la nature, création du divin, dans sa globalité.

Code 4 - Je m’engage à n’utiliser aucune ruse, tromperie, violence, perversion lors de ma relation avec autrui.

Proclamation irrévocable de mes acquis naturels

            Je refuse de consentir à la privation de mes acquis naturels. Je refuse de consentir à la rupture contractuelle entre ma personnalité juridique et un droit positif si celle-ci est indispensable à l’assurance d’au moins un de mes acquis naturels. Pour rompre un éventuel contrat, mon accord doit être obtenu. Mon accord peut être obtenu en me permettant de compenser avec une alternative équivalente, conservant mon autonomie et respectant mes conditions, et seulement après validation de ma part.

            En tant qu’être humain libre et souverain incarné sur Terre, je proclame ces acquis naturels, inaliénables et sacrés, indispensables à ma vie et à mon évolution vers l’amour inconditionnel pur. Ces acquis sont légitimes et rien ne peut faire obstacle à leurs jouissances. Je suis libre d’en profiter sans condition ni restrictions. Ces acquis sont étendus au contexte actuel.

Mes acquis naturels, inaliénables et sacrés

  1. Vivre dans les meilleures conditions possibles, en ayant accès librement à une eau pure, à une alimentation saine et naturelle, à une terre non polluée et gratuite, à la nature dans sa version la plus pure qui soit.
  2. Être en sécurité et en bonne santé au niveau de tous les plans de mon être.
  3. Être dans les meilleures conditions possible pour vivre librement dans la joie et la paix.
  4. Pouvoir accéder librement au silence de la nature.
  5. Choisir mon espace de vie privée, et en tant qu’être social à petite échelle, de choisir ma communauté de vie.
  6. Circuler librement où je le désire, dont la seule limite est le respect de l’intimité des autres êtres humains.
  7. Être libre de faire tout ce qui ne nuit pas au vivant.
  8. Il n’existe aucune autorité extérieure à moi-même.
  9. Aider et protéger mes semblables, c’est-à-dire, tout être vivant de façon inconditionnelle.
  10. Donner et servir inconditionnellement et librement.
  11. Accéder au matériel nécessaire à mon autonomie et à ma vie, dans la limite du respect du vivant.
  12. Créer et utiliser ce dont j’ai besoin, dans la limite du respect du vivant.
  13. Reconnaître et rejoindre un groupe librement, tout comme le quitter librement.
  14. Avoir le choix de refuser ou d'accepter de consentir ou de contracter avec autrui, sans aucun besoin de se justifier.
  15. Dénoncer, révéler et informer de tout ce qui nuit au vivant, sans y consentir. Agir, avec bienveillance, pour empêcher tout ce qui nuit au vivant de continuer.
  16. L’accès aux informations et connaissances nécessaire à ma vie, ainsi que l’accès à la connaissance acquise pour le bien du vivant.
  17. Je possède ce que je crée ou obtiens de façon légitime jusqu’à l’avoir explicitement donné, échangé ou vendu.
  18. Ma voiture est privée, elle est ma pleine propriété et est utilisée pour me déplacer librement.
  19. Tout contrat doit avoir un rapport d’égalité entre les deux parties. L’être humain est au-dessus des entités fictives : les gouvernements, entreprises et autres corporations sont des outils au service de l’être humain.
  20. Chaque être humain a le droit de vivre librement sur une terre. Mon droit de propriété est inconditionnel, sacré et inviolable.
  21. Le droit de reconnaître ma personnalité juridique, de jouir de ses droits tout en refusant ses obligations si celles-ci restreignent mes acquis naturels.
  22. Rompre volontairement tout contact et dialogue avec quiconque qui agirait de façon néfaste et répétée ; ou qui ignorerait mon être, mes actes, mes paroles ou mes termes contractuels.

Définitions des droits :

Le droit de vivre : droit donné par la création à la naissance du corps physique. Il comprend le droit de donner, entretenir et protéger la vie.

Le droit d’être libre : droit de diriger librement ma vie avec bienveillance et respect envers les êtres humains et le vivant.

Le droit de propriété : droit de disposer d’un endroit sur terre pour y vivre librement.

Le droit d’association : droit de former un groupe librement avec mes semblables ou d’adhérer à tout groupement ou corporation.

Le droit d’information : droit de connaître la vérité et de transmettre la vérité librement.

Le droit de garder ma vie privée : droit de divulguer toute information me concernant.

Le droit de me déplacer librement : droit évident du fait de la présence de jambes offertes par la nature à la conception de l’être humain, et droit d’utiliser librement une motrice mécanique pour faciliter les déplacements vers n’importe quelle destination.

Le droit d'exercer mon libre-arbitre : Absence de contraintes, entière liberté de faire ou ne pas faire, de choisir ou ne pas choisir selon sa volonté.

Le droit de reconnaître ma personne juridique : voir l’art.6 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ou l’art.16 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques.
«Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique »

Le droit de réponse et de libre expression : droit évident du fait que la nature a offert la parole à l’être humain, ce droit peut aussi être exercé par écrit ou par un moyen d’expression visuelle.

Le droit d’être jugé de façon impartiale : voir art. 7, 8 et 10 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ou art. 14 et 15 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques.

Le droit de résistance à l’oppression : droit de refuser par tout moyen légitime une privation arbitraire de liberté.

Le droit de me nourrir sainement : droit de choisir une alimentation saine, dépourvue de toute toxicité, originellement offerte à l’être humain par la nature.

Le droit de dignité humaine : droit d’être traité et considéré avec un respect inconditionnel.

Le droit d’autodéfense : droit de me défendre dans le but de préserver mon intégrité et ma liberté lors d’une agression physique ou mentale.

Le droit de contracter : droit d’adhérer à une proposition contractuelle selon les conditions exposées dans cette proclamation.

Le droit de travailler : droit d’exercer une activité afin de satisfaire un besoin ou une demande quelconque.

Le droit de sureté : caution octroyée par la fiducie innomée de l’acte de naissance et élément de la liberté individuelle consistant dans la garantie contre les arrestations, détentions et pénalités arbitraires.

 

 

CONFIRMATION

Soyez dûment et officiellement avisé que je refuserai tout contrat avec quiconque refusant de lire et d’accepter mes conditions clarifiées par le présent document. Je refuserai aussi tout contrat allant à l’encontre de mes conditions clarifiées par le présent document.

Soyez dûment et officiellement avisé que je me réserve le droit de refuser tout contrat sans avoir besoin de me justifier.

Soyez dûment et officiellement avisé que toute prétention contradictoire avec ma déclaration souveraine nécessite une preuve légitime et valable pour que je puisse réviser mes choix et conditions.

Soyez dûment et officiellement avisé que votre signature ou autographe confirme que vous avez lu et compris ma déclaration souveraine.

Soyez dûment et officiellement avisé qu’un envoi en recommandé avec accusé de réception, ou un envoi par le biais de votre service interne de messagerie, confirme également que vous avez lu et compris ma déclaration souveraine. Dans le cas d’un envoi en recommandé, vous avez dix jours à compter de la date d’envoi pour contester avec preuves légitimes et valables ma déclaration souveraine. Après ce délai, la présente déclaration sera considérée comme lue et acceptée par vos soins.

 Vingt sixièmes jours de janvier de l'année 2021

Signature, autographe                                                                    mon être humain vivant

Lu et approuvé, bon pour accord                                                   être humain libre et souverain

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

Wiki des souverains

Btn Wiki des souverains

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
217911

En ligne

Nous avons 44 invités et 4 inscrits en ligne

© 2021 Place des Humains - Tous droits réservés