Proclamation de droits Pauline


 Déclaration souveraine de Paula
Démarche vers la sécession
 
Rédigé en langue française le vingt sixième jour du mois de mars 2021.
 
Sommaire
Préambule
A) Généralités
1. Description consciente de qui je suis
2. Exigences contractuelles
3. Sanctions
4. Protection de mon être
5. Protection du vivant
6. Voyager librement
7. Propriétés matérielles
8. Propriétés intellectuelles
B) Précisions
1. Enfance et innocence
2. Violences et manipulations
3. Censures et blocages
4. Surveillances et pistages
5. Liberté et conscience
6. Respect du vivant
7. Engagement sur l’honneur
8. Proclamation irrévocable de mes acquis naturels
C) Partie de confirmation
 

Préambule


Je suis Paula, anciennement nommé Pauline de la famille Bouyer. Je suis un être humain libre et souverain, vivant, conscient, doté d’une âme, ayant toute autorité qui possède et administre par le dol la personne légale, entité juridique fictive créée avec l’acte de naissance par la République Française Présidence (SIREN : 100000017, D-U-N-S. NUMBER Siret international N° 542472212-SIC9199.) nommée : Pauline Bouyer (et/ou toute autre dénomination idem sonans et rattachée à cette personne (fiction juridique)
Au vu des nombreuses constatations en tant qu’être humain, je ne me reconnais plus au sein de cette nation agissant en tant qu’entreprise au service de quelques élites et au détriment du vivant. Par conséquent, je proclame par la déclaration qui suit et de plein droit, ma souveraineté individuelle afin de respecter l'être que je suis, ainsi que mes acquis naturels, inaliénables et sacrés.
L’ensemble de ce document doit obligatoirement être pris en compte par les autorités du système, dit, légal. Il a une véritable valeur juridique et toutes entités vivantes qui ne respecteront pas mon être et mes conditions, directement ou par l’intermédiaire d’un tiers, recevront les conséquences des lois universelles d’une part et les sanctions dictés plus bas et surtout ces entités sauront qu’elles n’agissent pas au service de l’amour, du partage, de l’entraide, du vivant et de la coopération.
Sachez, par ce document que je retire de ce fait tous les contrats passés avec des êtres humains, personnes ou autres entités fictives qui se sont octroyés mon consentement par dol, abus de pouvoir, fraude, mensonge, intimidation ou tromperie, et cela, quelles que soient la couronne et la juridiction.

Je ne reconnais légalement que ce document et je refuse de consentir à toute action illégitime et tout prétendu contrat légal sans mon consentement éclairé.   
Si vous répondez à la juridiction dite légale, je vous rappel certains de ces textes qui vont également dans ce sens « Chacun est libre de contracter, ou de ne pas contracter... » (art 1102 code civil) et dans le le Pacte international relatif aux droits économiques il est rappeler que: « Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social, culturel. »

Ce présent texte, unique et évolutif, dont je suis l’unique créateur régit mon code de conduite et réglemente la manière de contracter et d’interagir avec moi. Je me réserve le droit de modifier ce contrat à tout moment et pour toute raison que je juge nécessaire à mon évolution.

Au vu de l’ampleur actuelle du système frauduleux et malveillant qu’est l’entreprise République Française Présidence (SIREN : 100000017, D-U-N-S. NUMBER Siret international N° 542472212-SIC9199.) sur le territoire prétendu français, je me réserve le droit d’utiliser ma personne juridique en conscience et dans le respect de la présente déclaration, dans un objectif de transition vers une totale sécession envers les entités fictives, incluant donc la nation française.
"Pour rappel, les lois qui obligent n’existent pas ; les lois sont faites pour me protéger, si une loi ne me protège pas, elle ne me concerne pas. S’il n’y a pas de victimes humaines, il n’y a pas de loi. Pour faire valoir ce que de droit."
Ce qui suit proclame mes acquis naturels, inaliénables et sacrés, et déclare les limites de mon consentement et les moyens acceptés pour contracter avec moi.
 

A) Généralités


 1. Description consciente de qui je suis


Je vis sur la planète Terre, actuellement dans la matière, incarnée en être humain, dans un corps conscient et bien vivant. Je vis, comme tous les êtres humains, dans le respect du vivant, pour évoluer jusqu’à l’amour inconditionnel pur et pour grandir chaque jour vers un mieux être et des dimensions plus élevées.
Je vis en conscience et avec la conscience que je ne fais qu’un avec le monde. J’ai conscience qu’aider le vivant et les êtres du vivant, c’est m’aider moi-même, et inversement.
Je vis sous les lois universelles, consciente qu’elles m’aident à grandir.
Je suis et je vis pour être et vivre dans un monde de paix, de joie, de respect, d’amour inconditionnel, de partage, de coopération, d’entraide, d’équilibre énergétique, d’énergies et de vibrations entièrement positives. Je suis et je vis pour agir, créer, améliorer, aider, protéger le monde vivant et mes semblables en ce sens.
Je suis un être d’amour et, par conscience et essence même de mon âme et de mon esprit, je refuse de consentir et de donner mon énergie à toutes actions négatives, c’est-à-dire contraires à la pureté et à l’amour inconditionnel, que ce soit une action physique, spirituelle ou autre.

Je suis un être en construction et en évolution dont l’erreur est possible, mais dont l’expérience me permet de grandir et d’apprendre.
Je suis un être libre et souverain de moi-même dont ma seule limite est le respect d’un autre vivant. Je suis un être responsable de mes actes et ne reconnais aucune autorité extérieure.


 2. Exigences contractuelles


Je suis informé qu’aujourd’hui tout est commerce, tout est contrat et que la REPUBLIQUE FRANCAISE est une entreprise privée (SIREN : 100 000 017), tout comme la GENDARMERIE NATIONALE (SIREN : 157 000 019), la POLICE NATIONALE (SIREN : 120 015 011), le MINISTERE DE LA JUSTICE (SIREN : 110 010 014) et la DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES (SIREN : 130 004 955).
Je suis informé qu’un être humain, vivant, ne peut contracter avec une entreprise, une fiction. Un contrat ne peut se faire qu’avec un rapport d’égalité, c’est-à-dire entre un être humain et un autre être humain ou entre une fiction et une autre fiction.
Je suis informé que toutes les corporations, incluant donc les États comme l’État France, ont été forcloses officiellement en 1992 (traité de Maastricht).
Je suis informé de l’existence des lois universelles et que rien ne peut se faire sans mon consentement. Il s’agit de la loi du consentement, reconnue dans les bases même du droit dit légal.
J’exige que mon consentement soit obtenu par écrit uniquement lorsqu’il est demandé par une entité fictive. J’exige que mon consentement soit obtenu loyalement et entièrement pour tout ce qui me concerne de près ou de loin. Il ne peut donc pas être soutiré par une quelconque tromperie, ruse, manipulation ou mensonge. Je refuse tout contrat tacite.

Je proclame le droit de reconnaître ma personnalité juridique, de jouir de certains droits tout en refusant certains droits et obligations si ceux-ci sont au service de pratiques douteuses, voir malsaines et qu’ils restreignent mes acquis naturels et ceux des Hommes en général. Je reste seule juge d’en apprécier le bénéfice et nul ne peut s’y opposer.
Ma liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit ni à moi, ni à un autre vivant. Dans le cas contraire, une alternative doit être possible, et cela dans le respect de chaque partie.
Je proclame le droit de refuser tout contrat, en conscience, sans avoir besoin de me justifier.
Je proclame que seule mon autorité est souveraine et je déclare ici et maintenant nuls et non avenus tous les contrats qui vont à l’encontre de ce principe et qui m’ont été imposés et/ou que j’ai acceptés par le passé en l’absence de consentement éclairé. Ceci est non négociable.


 3. Sanctions


Soyez dûment et officiellement avisé que je m’en remets dans tous les cas aux lois universelles pour décider des conséquences de vos actes.
En plus des conséquences immédiates de l’univers, je me réserve le droit d’agir, dans la matière et autrement, en tant qu’être créateur, pour aider l’évolution en ce sens : évolution positive, évolution vers le divin. Mes actions sont et seront faites avec le cœur, à travers l’amour inconditionnel.
Néanmoins, et en plus des lois universelles, je me réserve le droit d’ajouter des  sanctions ( voir crédule A) et / ou des actions créées dans la matière afin de faire réfléchir tout individu et surtout pour faire évoluer le monde vers l’amour, le partage et la coopération.
 

4. Protection de mon être


Je suis informé que pour vivre sainement sur Terre, mon être a actuellement besoin d’accéder à la nature, au silence naturel et à des ressources naturelles dans leur version la plus pure.
Je suis informé que pour ma vie et ma sécurité, mon être a actuellement besoin d’une terre et d’un abri, incluant une partie suffisante d’intimité sur celle-ci.
Je suis informé que la terre est à tout le monde, que le droit de possession d’une terre n’a pas de sens n’existe et n’existe aujourd’hui que pour servir encore une fois les élites. L’utilisation de la terre doit se faire dans le respect des autres et de la nature.
Je refuse de consentir au commerce des biens et ressources essentielles à la vie, tels que l’eau pure et la nourriture saine, l’accès à la nature et à un abri sain et sécurisant sur une terre saine permettant l’autonomie.
Je refuse de consentir à tout acte ou tout projet passé ou futur ayant pour but, de près ou de loin, l’altération de l’être que je suis et de quelque manière que ce soit, que cette altération concerne mon corps physique, mon esprit, mon mental, mon âme ou tout autre lien qui me lie à la vie.
Toute action ayant pour but la sauvegarde de ma santé devra être parfaitement éclairé et faire l'objet d'un contrat nominatif.
Je refuse de consentir à l’accès d’une prétendue autorité extérieure ou d’une entité fictive sur mes terres utilisées, privées ou protégées.
Je proclame la liberté de vivre dans les meilleures conditions possible, en ayant accès librement à une eau pure, à une alimentation saine et naturelle, à une terre non polluée et gratuite, à la nature dans sa version la plus pure qui soit.

 5. Protection du vivant


Je suis informé que je suis incarné sur Terre dans le but de faire l’expérience de la vie et d’évoluer pour ne faire qu’un avec le divin. Soyez avisé que ma mission la plus pure est à la fois d’évoluer vers la pureté divine, mais aussi d’aider mon prochain.
Je refuse de consentir à toute manipulation, censure, ruse, tromperie, contrôle mental, violence, ou toute autre action néfaste dirigée directement ou indirectement contre un être vivant. Je refuse de consentir à tout ce qui altère le vivant au-delà de ce qui est nécessaire à la vie physique de l’auteur de ces faits. Altérer le vivant à des fins de profits et de commerce abusifs n’est pas acceptable. Par conséquent, je refuse de consentir au non-respect de tout vivant, aussi bien en temps qu’individu qu’en tant qu’espèce.
Je refuse de consentir aux actes faisant barrière à mes actions dont le but est de protéger la nature et la vie sur Terre, et de révéler les vérités qui aideront en ce sens. Je reste néanmoins à l’écoute dans l’éventualité où je fais fausse route, et cela dans le seul but de m’améliorer et d’évoluer vers un meilleur respect du vivant et de moi-même.
 

6. Voyager librement


Je suis informé que tout être vivant né sur Terre a le droit de voyager librement et en sécurité.
Je refuse de consentir à l’existence des frontières, ce ne sont que des fictions juridiques. Soyez avisé que lorsque je mentionne un lieu ou un territoire, ceci est dans le seul but d’indiquer une position géographique et ne peut restreindre mes libertés et déplacements.
Je refuse de consentir aux arrestations arbitraires et aux prétendues autorités extérieures. S’il n’y a pas de victimes humaines, il n’y a pas de loi.


7. Propriétés matérielles


Je suis informé de l’esclavage humain, animal et de l’exploitation abusive de la nature pour la récupération de nombreuses ressources naturelles et pour la fabrication de nombreux objets, technologiques ou non.
Je suis informé de l’abus financier et commercial pour la vente de ces objets. Je suis informé que ce que j’achète en euros ou une autre monnaie reconnue par les banques du système légal est au service exclusif des 15 grandes fortunes mondiales, que je sers leurs intérêts par mes achats, que je fait perdurer un système financier frauduleux et malsain pour la survie de l’humanité .
Je refuse de consentir à l’esclavage humain et animal et à l’exploitation abusive de la nature. Je refuse de consentir à la production matérielle à travers les énergies et actions négatives. Je refuse de consentir à la destruction de la nature et du vivant. Je refuse de consentir à la détérioration, destruction, suppression et réquisition de mon matériel créé ou acheté.
De part le monopole actuelle de cette politique financière qui nous à été imposée en 1992, j’avoue continué à utiliser encore ce système. Je proclame que tout le matériel acheté grâce à ce système monétaire appartient désormais à mon être, cela inclut entre autres ma voiture.
Je proclame que le don, le troc, l’échange et le partage ne peuvent se faire qu’avec mon consentement et conformes à mes exigences contractuelles.


8. Propriétés intellectuelles
Je suis informé que toute création et connaissance provenant d’un être humain a pour but de servir l’humanité vers une évolution toujours plus positive.
Je refuse de consentir à la censure, la perversion, la manipulation et le mensonge et tout ce qui dessert l’humanité et son environnement.
Je proclame l’accès libre et gratuit à la pure connaissance et à l’information.
Je demande la suppression immédiate de toute la fausse connaissance, de toutes les actions de censures et de toutes les informations perverties ou manipulées.
Je demande l’accès immédiat à la pure connaissance et aux informations véritables.

 

 B) Précisions


Enfreindre mes termes et conditions sous prétexte que cela a été omis de mon texte est sanctionnable. Les précisions ont pour but de lever les doutes et d’inclure plus d’éventualités. Si vous avez un doute, demandez-moi.
« Je refuse de consentir... » : Cette expression indique clairement mon désaccord. Je précise que cela fait référence à ce qui me concerne, mais aussi tout ce qui concerne le vivant, la vie. La loi du consentement est une loi universelle et est reconnue et fait partie de la base même du droit dit légale

En cohérence avec les articles précédents et de façon plus précise :
 

1. Enfance et innocence


Je suis informé de la pureté et de l’innocence des enfants, ainsi que de la nécessité et responsabilité des adultes à les préserver de la sexualité et de les protéger de toutes les autres violences.
Je suis informé de l’existence des réseaux et actes pédocriminels causés, gérés et protégés par les élites perverses. Je suis informé des intentions pédocriminelles de ces élites à travers, entre autres, les rituels sataniques. Je refuse de consentir à cela et mon énergie ne peut être utilisée à ces fins, directement ou indirectement.
Je suis informé des sources soi-disant scientifiques, mais inversées, manipulées et perverties pour justifier progressivement une légalité illégitime de perversion de l’enfance, à travers notamment l’OMS et les travaux du pédocriminel Alfred Kinsey. Je refuse de consentir à cela.
Je refuse de consentir aux actes qui altèrent la pureté et l’innocence des enfants. Je refuse de consentir aux réseaux pédocriminels, aux rituels sataniques, et à tout autre acte pédocriminel ou de perversions de l’être humain. Je refuse donc de consentir aux cours d’éducation sexuelle données aux enfants.
Toute personne connaissant la tromperie et la perversion du système devrait refuser de remplir un quelconque acte de naissance, cela est donc mon cas.


 2. Violences et manipulations


Je suis informé des intentions malveillantes et des actes criminels et destructeurs des élites perverses. Je suis informé de l’usage du système légal à ces fins. Je refuse de consentir à cela.
Je refuse de consentir aux violences physiques, morales, psychiques et sexuelles. Je refuse de consentir aux tortures, abus sexuels, meurtres et rituels sataniques. Je refuse de consentir au contrôle mental, individuel ou collectif et à toute autre négativité.
Je refuse de consentir à être emprisonné, à être interné en hôpital psychiatrique, à être séquestré contre ma volonté excepté si mon âme est en danger, je m’en remets aux lois divines pour cela.
Je refuse de consentir à être empoisonné (tant par des produits naturels, que chimiques, que par de la nanotechnologie ou que par des métaux lourds), ni irradié d'ondes toxiques ni implanté d’une puce.
Je refuse de consentir à la magie noire et à toutes autres attaques spirituelles, magiques ou autres.
Je refuse de consentir à ces actes, peu importe la victime, que ce soit un être humain, enfant, adolescent ou adulte, un animal ou tout autre vivant.
Je refuse de consentir au plan des satanistes et à un quelconque autre plan autre que celui de l’amour inconditionnel à travers les lois universelles.
Je refuse de consentir aux trafics humains, aux trafics d’organes, aux trafics d’animaux, à la destruction de l’environnement, à l’esclavage, aux tortures, aux entités négatives, à la pédocriminalité et aux réseaux pédocriminels.
Je refuse de consentir au système capitaliste, aux banques mondiales, au fonctionnement économique du système dit légal et aux multinationales.
Je refuse de consentir aux faux sauveurs, à la politique, au vote, à la hiérarchie des pouvoirs, aux abus de pouvoir, à la corruption, aux mafias, à la manipulation, au contrôle mental, aux médias pervertis, à « Big Pharma », à la censure ou perversion scientifique et médicale.
Je refuse de consentir à l’esclavage, à la prise de mon énergie à mon insu, à la prise de mon consentement par tromperie, fraude, dol, manipulation ou tout autre moyen négatif.
Je refuse de consentir aux attaques et guerres, individuelles ou collectives, létales, manipulatoires ou maladives, chimiques, biologiques, technologiques ou via l’armement.
Je refuse de consentir à tout ce qui nuit au vivant, le fait souffrir ou freine son évolution positive. Ainsi, je demande la libération et le respect de tout vivant.


 3. Censures et blocages


Je suis informé des pratiques de censures sur le Net, dans les médias et ailleurs, à des fins de propagandes en faveur du plan du nouvel ordre mondial. Je suis informé aussi des pratiques de blocages, de manipulations et de filtrages des contenus à ces fins. Je refuse de consentir à cela.
Je refuse de consentir aux censures à mon encontre, quelle que soit l’information que je recherche ou l’action que je souhaite faire, y compris à travers l’usage d’internet. Je m’engage à agir en âme et conscience, dans l’intérêt du vivant, et donc sans que cela justifie une quelconque censure, privation, barrière ou violence à mon encontre.
Par conséquent, et plus précisément, l’information utile à la vie, à la santé, à la sécurité et à la préservation de tout vivant ne peut m’être cachée. Je ne consens à aucune compétition ou information tenue secrète qui pourraient servir à l’amélioration de la vie, individuelle ou collective, ou supprimer les injustices et violences.
 

4. Surveillances et pistages


Je suis informé de la volonté des élites perverses de surveiller la population collectivement et individuellement à travers des usages chimiques, technologiques ou autres. Je refuse de consentir à cela.
Je refuse de consentir au pistage à mon insu, quelle que soit la manière dont cela est fait, y compris à travers ma personnalité juridique.
Plus précisément et pour exemple, je refuse de consentir au pistage à travers un téléphone portable, une carte bancaire, une carte d’identité, un drone, une surveillance directe, internet, la vaccination, les renseignements généraux, l’intelligence artificielle, une puce RFID ou tout autre moyen, technologique ou non.
 

5. Liberté et conscience


Je suis informé que chaque être humain est libre de reconnaître ou non sa nation et sa personnalité juridique et que chaque être humain est libre d’aller où il le désire, sans frontière.
Je suis informé qu’on peut posséder la terre et que son usage et sa répartition entre les êtres ne peuvent se faire que dans le respect mutuel et la conscience de chacun.
Je suis informé que les pièces officielles d’identités ne me concernent pas et ne font référence qu’à des entités fictives, ou hommes de paille, dans le but de restreindre frauduleusement mes libertés d’être humain. Je refuse de consentir à cela.
Je suis libre de me déplacer et de vivre où je veux, dans la seule limite de ne pas interférer avec l’intimité d’un autre être humain, libre, vivant et doté d’une conscience. L’intimité se définit à travers une surface raisonnable utilisée par un être humain, ou une famille humaine, pour sa vie.
Je refuse de consentir à l’usage de la terre par les entités fictives et les appropriations excessives et non indispensables. Je refuse de consentir aux obstacles, barrières, interdictions, ralentissements, frontières, violences d’une quelconque autorité extérieure prétendue ou d’une autre entité, vivante ou non. Je refuse de consentir à la loi martiale et au contrôle de pièces d’identité.
Je refuse de consentir à l'intrusion de quiconque sans mon accord conscient et répété, dans ma vie privée, à mon lieu de vie, dans ma voiture ni à leurs dégradations. J’entends être respecté dans l’instant présent.
Je proclame la liberté, sans limites de temps, fréquences et lieux, d’utiliser pour ma vie une terre :

non utilisée par un autre être humain pour sa vie
utilisée par une entité fictive (exemples : entreprise, base militaire, multinationale, usine, etc.)
utilisée par un être humain de façon abusive et destructeurs
Cette terre est libérée des entités fictives, du système légal et du nouvel ordre mondial.
 

6. Respect du vivant


Je reconnais en chaque être humain, tout comme n’importe quel autre vivant, les droits que j’exprime pour moi-même. Ce que je refuse de consentir pour moi, je le refuse aussi pour tout vivant. Ce que je consens pour moi, je le consens aussi pour tout vivant, dans le respect de ce dernier.


 7. Engagement sur l’honneur


Au vu de la complexité de la déclaration actuelle, l’erreur étant humaine, je m’engage, sans me soumettre à une quelconque autorité extérieure, d’être à l’écoute des preuves reflétant d’éventuelles erreurs de mes actions, dans le seul but de me permettre de me corriger et d’évoluer encore plus vers l’amour inconditionnel.
Code 1 - Je m’engage à être responsable de mes actes et non violent envers qui ou quoi que ce soit.
Code 2 - Je m’engage à agir en conscience, avec le cœur, pour rendre le monde meilleur, c’est-à-dire pour rendre la vie plus positive, agréable et belle pour tout vivant.
Code 3 - Je m’engage à respecter autant que possible tout vivant ainsi que la nature, création du divin, dans sa globalité.
Code 4 - Je m’engage à n’utiliser aucune ruse, tromperie, violence, perversion lors de ma relation avec autrui.

 8. Proclamation irrévocable de mes acquis naturels


Je refuse de consentir à la privation de mes acquis naturels. Je refuse de consentir à la rupture contractuelle entre ma personnalité juridique et un droit positif si celle-ci est indispensable à l’assurance d’au moins un de mes acquis naturels. Pour rompre un éventuel contrat, mon accord doit être obtenu. Mon accord peut être obtenu en me permettant de compenser avec une alternative équivalente, conservant mon autonomie et respectant mes conditions, et seulement après validation des 2 parties.
En tant qu’être humain libre et souverain incarné sur Terre, je proclame ces acquis naturels, inaliénables et sacrés, indispensables à ma vie et à mon évolution vers l’amour inconditionnel pur. Ces acquis sont légitimes et rien ne peut faire obstacle à leurs jouissances. Je suis libre d’en profiter sans condition ni restrictions. Ces acquis sont étendus au contexte actuel.
Mes acquis naturels, inaliénables et sacrés sont :
Vivre dans les meilleures conditions possible, en ayant accès librement à une eau pure, à une alimentation saine et naturelle, à une terre non polluée et gratuite, à la nature dans sa version la plus pure qui soit.
Être en sécurité et en bonne santé au niveau de tous les plans de mon être.
Être dans les meilleures conditions possible pour vivre librement dans la joie et la paix.
Pouvoir accéder librement au silence de la nature.
Choisir mon espace de vie privée, et en tant qu’être social à petite échelle, de choisir ma communauté de vie.
Circuler librement où je le désire, dont la seule limite est le respect de l’intimité des autres êtres humains.
Être libre de faire tout ce qui ne nuit pas au vivant.
Il n’existe aucune autorité extérieure à moi-même.
Aider et protéger mes semblables, c’est-à-dire, tout être vivant de façon inconditionnelle.
Donner et servir inconditionnellement et librement.
Accéder au matériel nécessaire à mon autonomie et à ma vie, dans la limite du respect du vivant.
Créer et utiliser ce dont j’ai besoin, dans la limite du respect du vivant.
Reconnaître et rejoindre un groupe librement, tout comme le quitter librement.
Avoir le choix de refuser ou d'accepter de consentir ou de contracter avec autrui, sans aucun besoin de se justifier.
Dénoncer, révéler et informer de tout ce qui nuit au vivant, sans y consentir. Agir, avec bienveillance, pour empêcher tout ce qui nuit au vivant de continuer.
L’accès aux informations et connaissances nécessaire à ma vie, ainsi que l’accès à la connaissance acquise pour le bien du vivant.
Je possède ce que je crée ou obtiens de façon légitime jusqu’à l’avoir explicitement donné, échangé ou vendu.
Ma voiture est privée, elle est ma pleine propriété et est utilisée pour me déplacer librement.
Tout contrat doit avoir un rapport d’égalité entre les deux parties. L’être humain est au-dessus des entités fictives : les gouvernements, entreprises et autres corporations sont des outils au service de l’être humain.
Chaque être humain a le droit de vivre librement sur une terre. Mon droit de propriété est inconditionnel, sacré et inviolable.
Le droit de reconnaître ma personnalité juridique, de jouir de ses droits tout en refusant ses obligations si celles-ci restreignent mes acquis naturels.
Rompre volontairement tout contact et dialogue avec quiconque qui agirait de façon néfaste et répétée ; ou qui ignorerait mon être, mes actes, mes paroles ou mes termes contractuels.

 C) Partie de confirmation


Soyez dûment et officiellement avisé que je refuserai tout contrat avec quiconque refusant de lire et d’accepter mes conditions clarifiées par le présent document. Je refuserai aussi tout contrat allant à l’encontre de mes conditions clarifiées par le présent document.
Soyez dûment et officiellement avisé que je me réserve le droit de refuser tout contrat sans avoir besoin de me justifier.
Soyez dûment et officiellement avisé que toute prétention contradictoire avec ma déclaration souveraine nécessite une preuve légitime et valable pour que je puisse réviser mes choix et conditions.
Soyez dûment et officiellement avisé que votre signature ou autographe confirme que vous avez lu et compris ma déclaration souveraine.
Soyez dûment et officiellement avisé qu’un envoi en recommandé avec accusé de réception, ou un envoi par le biais de votre service interne de messagerie, confirme également que vous avez lu et compris ma déclaration souveraine. Dans le cas d’un envoi en recommandé, vous avez dix jours à compter de la date d’envoi pour contester avec preuves légitimes et valables ma déclaration souveraine. Après ce délai, la présente déclaration sera considérée comme lue et acceptée par vos soins.
 

Toute action illégitime constitue une violation de mes droits et conditions cités dans cette déclaration et vaut consentement et accord de votre part à verser des indemnités pour préjudice subit selon la grille tarifaire suivante (cédule A) :

cédule A

Les frais de procédure ou de recouvrement pour tout montant facturé demeuré impayé sont en sus.

Item

Description

Tarif gramme
d’or pur 24 carats

Tarif en €uro
par virement ou chéque certifié

1

Toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties.

2150 g

75 000,00 €

2

Exécuter ou tenter d’exécuter tout instrument de dette émis par une entité corporative forclose.

2150 g

75 000,00 €

3

Exécuter ou tenter d’exécuter un jugement d’une “Cour”.

4300 g

150 000,00 €

4

Recourir aux services de toute tierce partie sans un contrat légitime préalable liant les parties.

5700 g

200 000,00 €

5

Toute menace illégitime, physique ou non, incluant, mais sans s’y limiter, toute menace de poursuite, d’arrestation, de lésions corporelles, d’empoisonnement ou d’action judiciaire.

4300 g

150 000,00 €

6

Toute violence illégitime, physique ou non, incluant, mais sans s’y limiter, toute entrave à ma liberté, toute violation de mes droits, toute blessure physique ou tout acte médical sans consentement préalable.

5700 g

200 000,00 €

7

Tout dommage réparable illégitime à ma propriété privée ou à mes biens, initié ou causé par l’intervention d’une pseudo-autorité.

4300 g

150 000,00 €

8

Toute destruction illégitime de ma propriété privée ou de mes biens incluant, mais sans s’y limiter, tout dommage irréparable.

5700 g

200 000,00 €

9

Toute réclamation visant ma propriété privée ou mes biens incluant, mais sans s’y limiter, toute mise en vente ou mise aux enchères.

4300 g

150 000,00 €

10

Toute action à l’encontre d’une tierce partie, mes enfants, parents ou proches, qui a pour effet de me causer des dommages ou des soucis.

5700 g

200 000,00 €

11

Tout appel téléphonique ayant pour but de poursuivre toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

1430 g

50 000,00 €

12

Toute saisie de ma propriété privée ou de mes biens en garantie de paiement de toute réclamation, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

1430 g

50 000,00 €

13

Chaque jour où un lien est maintenu à l’encontre de ma propriété privée ou d’un de mes bien incluant, mais sans s’y limiter, une hypothèque légale, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

430 g

15 000,00 €

14

Toute exploitation ou perpétuation de tout système monétaire privé dans ses mécanismes d’émission et de recouvrement, de tout système judiciaire qui opère des systèmes d’esclavage.

1430 g

50 000,00 €

15

Arrestation ou détention illégitime, par jour de calendrier ou par portion de jour.

1430 g

50 000,00 €

16

Frais de gestion - Temps passé à l’heure - une heure entamée est due

430 g

15 000,00 €



Définitions des droits :

 

Le droit de vivre : droit donné par la création à la naissance du corps physique. Il comprend le droit de donner, entretenir et protéger la vie.

Le droit d’être libre : droit de diriger librement ma vie avec bienveillance et respect envers les êtres humains et le vivant.

Le droit de propriété : droit de disposer d’un endroit sur terre pour y vivre librement.

Le droit d’association : droit de former un groupe librement avec mes semblables ou d’adhérer à tout groupement ou corporation.

Le droit d’information : droit de connaître la vérité et de transmettre la vérité librement.

Le droit de garder ma vie privée : droit de divulguer toute information me concernant.

Le droit de me déplacer librement : droit évident du fait de la présence de jambes offertes par la nature à la conception de l’être humain, et droit d’utiliser librement une motrice mécanique pour faciliter les déplacements vers n’importe quelle destination.

Le droit d'exercer mon libre-arbitre : Droit de décider sans contraintes extérieurs, entière liberté de faire ou ne pas faire, de choisir ou ne pas choisir.

Le droit de reconnaître ma personne juridique : voir l’art.6 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ou l’art.16 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques.
«Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.»

Le droit de réponse et de libre expression : droit évident du fait que la nature à offert la parole à l’être humain, ce droit peut aussi être excercé par écrit ou par un moyen d’expression visuelle.

Le droit d’être jugé de façon impartiale : voir art. 7, 8 et 10 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ou art. 14 et 15 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques.

Le droit de résistance à l’oppression : droit de refuser par tout moyen légitime une privation arbitraire de liberté. Également voir art . 2 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.

Le droit de me nourrir sainement : droit de choisir une alimentation saine, dépourvue de toute toxicité, originellement offerte à l’être humain par la nature.

Le droit de dignité humaine : droit d’être traité et considéré avec un respect inconditionnel.

Le droit d’autodéfense : droit de me défendre dans le but de préserver mon intégrité et ma liberté lors d’une agression physique ou mentale.

Le droit de contracter : droit d’adhérer à une proposition contractuelle selon les conditions exposées dans cette proclamation.

Le droit de travailler : droit d’exercer une activité afin de satisfaire un besoin ou une demande quelconque.

Le droit de sureté : caution octroyée par la fiducie innomée de l’acte de naissance et élément de la liberté individuelle consistant dans la garantie contre les arrestations, détentions et pénalités arbitraires.

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
267810

En ligne

Nous avons 101 invités et 4 inscrits en ligne

© 2021 Place des Humains - Tous droits réservés