Lettre Enedis - Refus Linky - Kamille souverain

Kamille : goujon                
être humain libre et souverain
demeurant à :
Moussec - Le Port - Ariège
        
                               A l’attention de Odile de la famille muniglia    

                             responsable du Service Clients Linky Enedis
                             Enedis Direction Régionale Midi-Pyrénées Sud
                            Marché Grand Public et Professionnel
                                     11 Rue Marsoulas
                                  31800 ST GAUDENS


le onzième jour du mois de novembre 2020



En recommandé avec accusé de réception



Objet : Mise en demeure - Refus de la pose d’un compteur Linky par une personne de la société OTI France, partenaire d’ENEDIS ni aucune autre entité fictive.




Je suis     Kamille de la famille goujon, être humain libre de naissance, souverain ayant toute autorité qui possède et administre par le dol la Personne légale, entité juridique fictive créée avec l’acte de naissance par la République Française Présidence (SIREN : 100000017, D-U-N-S. NUMBER Siret international N° 542472212-SIC9199.) nommée : CAMILLE GOUJON (et/ou tout autre dénomination idem sonans et rattaché à cette personne (fiction juridique/homme de paille/construction intellectuelle/abstraction juridique).

Lieu de résidence : Moussec - Le Port - Ariège
Mon lieu de vie est protégé par mes décisions en mon âme et conscience, ceci est légitime.
Je refuse le remplacement du compteur électrique auquel l’installation électrique est raccordée (PDL n° 23301881323064) par un compteur communicant de type « Linky ».
Ceci engage donc l’être humain qui est mandaté par une société, entité fictive, ne pouvant contracter avec moi, d’agir selon mon droit. Je suis seule ayant autorité sur mon lieu de vie et sur ce qui y rentre.
Tout acte en désaccord avec ma décision sera réprimandé, ceci est légitime et de droit naturel.
Comme vous le savez, ce compteur communicant a vocation à enregistrer et traiter des données dont j’ai seule la libre disposition, en vertu de l’article R. 341-5 du code de l’énergie. Une telle infraction à ma vie privé et à ma santé serait une violation de mes droits.
N’ayant contracté aucun nouveau contrat avec une de ces entités fictives nommées précédemment, je demande clairement le respect de mon choix actuel.
Pour pose en violation de mes droits et actes illégitimes, je vous facturerais des indemnités, soit la somme de : 100 000 euros.
Sachant mes intentions saines et en accord avec le Vivant, j’affirme qu’aucune prétendue autorité extérieure n’a le pouvoir de me contraindre par l’intimidation ou la force à une quelconque décision me privant de ma liberté sur mon lieu de vie.


Pour rappel, les lois qui obligent, n’existent pas ; Les lois sont faites pour me protéger, si une loi ne me protège pas, elle ne me concerne pas.  




Pour faire valoir ce que de droit. En accord avec le vivant,




                                                                                                Autographe de Kamille                                             
          

Soutenir Place des Humains


La tromperie du code justinien

justinian

 

_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
507932

En ligne

Nous avons 165 invités et 3 inscrits en ligne

© 2022 Place des Humains - Tous droits réservés - Reproduction interdite