Lettre à Emmanuel Macron

 

: Nnnnnn : pour la fratrie Mmmmm

Résident au 5 av,

Chez : Aaaaaaa : pour la fratrie Mmmmm,

Rezé, Loire Atlantique.

 

 

                                                                                           Emmanuel Macron

                                                                                           président de l’entreprise REPUBLIQUE FRANCAISE,

                                                                                           Palais de l'Élysée,

                                                                                           55 rue du Faubourg-Saint-Honoré,

                                                                                           75008 Paris, France.     

                 

                                                                                                                                            Le 13/11/2020.

 

RAR :

N° de sécurité social : 1 79 05 49 007 112 43

 

Objet : Demande de droit à la reconnaissance et à la sûreté de ma personnalité juridique.

 

Cher Emmanuel Macron,

 

Selon l’article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, mentionnée dans le préambule de la constitution française du 4 Octobre 1958, en vigueur :

Article 2 : « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression. »

 Selon l’article 6 de la charte des droits fondamentaux de l’union européenne :

Article 6 : « Toutes personnes a droit à la liberté et à la sûreté »

 Selon l’article 9 du pacte international relatif aux droits civils et politiques du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) :

Article 9 : 1. « Tout individu a droit à la liberté et à la sécurité de sa personne… »

 Selon l’article 5 de la convention européenne de sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales de 1950 :

Article 5 : 1. « Toutes personnes a droit à la liberté et à la sûreté… »

 Selon les articles 3 et 6 de la déclaration universelle des droits de l’homme, signée par tous les membres de l’ONU, dont la REPUBLIQUE FRANCAISE est membre permanent :

Article 3 : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. »

Article 6 : « Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique. »

 

Les droits fondamentaux de l’homme ont préséances sur les droits et devoirs du citoyen. Je me réfère bien entendu à la hiérarchie des normes qui place les droits fondamentaux, inviolables et imprescriptibles de l’Homme au-dessus de tout autre forme de droit. (Source : hiérarchie des normes en droit français, Wikipédia.)

Nul n’est censé ignorer la loi. C’est pour cette raison que je vous contact afin de vous demander si je peux faire valoir mon droit à la sûreté de ma personne juridique. Et auquel cas, de me dire quelle est l’entité qui assure cette sûreté et comment elle la garantie.

Je vous demande également si je peux faire valoir mon droit d’utiliser et de reconnaître ou non ma PERSONNE juridique en tous lieux et à tout moment.

Car d’après mes recherches, je suis, en fait, le possesseur, le législateur légal de cette PERSONNE morale, cet homme de paille, cette entité juridique, cette corporation dont j’ai l’entière jouissance et ceci, quand bon me semble et qui m’a été octroyée à ma naissance via le certificat de naissance, signé par l’officier d’état civil.

 

Dans votre réponse, je vous demande aimablement de me prouver que j’ai tort de demander ces droits car je ne souhaite pas faire quelque chose que je ne suis pas autorisé à faire.

Je compte sur vous pour me faire parvenir votre réponse dans un délai maximum de deux mois.

Sans réponse de votre part, comme vous le savez, votre éventuel silence vaudra acceptation et accord tacite.

Comme je suis venu vers vous en tant qu’être humain vivant libre sur ce territoire, je vous demande aimablement d’adresser votre réponse à mon être (Nnnnnn Mmmm) et non pas à ma PERSONNE juridique (MMMMMM NNNNNN).

 

Je vous remercie pour l’attention que vous porterez à cette lettre.

Veuillez accepter mes sincères salutations.

 

                                                                                                 Par : Nnnnnnn : l’Homme qui possède la                                           

                                                                                                 PERSONNE juridique  MMMMM NNNNNNN

                                                                                                 (autographe en bleu sur empreintes en rouge)

 

         Tous droits réservés, sans préjudice.                               

 

 

 

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

Wiki des souverains

Btn Wiki des souverains

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

Stats

Compteur d'affichages des articles
161034

En ligne

Nous avons 66 invités et 5 inscrits en ligne

© 2020 Place des Humains - Tous droits réservés