Patricia-DECLARE-SOUVERAINE

Déclaration de sécession

Déclaration de souveraineté

Notification des lois

Proclamation de refus de consentement

Termes et conditions contractuelles - Cédule A

 

Sûreté de ma personne : La dite BANQUE DE FRANCE a été notifiée le trentième jour de septembre 2020 par lettre recommandée / accusé de réception du 7 octobre 2020 , n° AR 1A 192 250 5244 2.

L’ensemble de ce document doit obligatoirement être pris en compte par les prétendues autorités du système légal. Véritable valeur juridique, toutes entités vivantes qui ne respecteront pas mon être et mes conditions, directement ou par l’intermédiaire d’un tiers, recevront les conséquences des lois universelles.

Ce document, son contenu, et l’être que je suis, n’est pas soumis au système légal.

Déclaration de sécession

Je refuse de reconnaître mon appartenance et mon allégeance à cette SOCIÉTÉ, ni à aucune autre SOCIÉTÉ du Jeu mondial de mise en esclavage, auquel vous vous adonnez depuis trop longtemps. En prenant la Vie à témoin ici et maintenant, j’embrasse l’état d’apatride en refusant toute identification à un État existant. Je rejoins en Coeur et en Esprit la grande nation universelle des êtres humains libres pour ne répondre qu’aux règles supérieures de la plus haute autorité.

Aucun document administratif légal ne vaut accord pour contracter avec vous ni aucun agent de l’administration RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Tout contrat passé est nul et non avenu. Je dispose de mes propres documents pour m’identifier en tant qu’être humain et faciliter d’éventuels échanges avec tout agent de votre administration.

En conséquence, et en vertu de la hiérarchie des normes, je ne consens à peser mes actes qu’au regard des droits fondamentaux des êtres humains et ne reconnais en aucun cas toute loi illégitime que vous prétendriez m’appliquer par le biais de ma personne juridique.

Merci de transmettre ces informations me concernant à toute personne susceptibles de prendre décisions et actions à mon égard. En tant que maillon supérieur de la hiérarchie de l’administration de la SOCIÉTÉ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, je vous porte responsables des agissements de tous vos subordonnés.

Vous trouverez ci-joint ma Déclaration de souveraineté individuelle qui énonce tous les droits que je me réserve ainsi qu’aux enfants nés de mon ventre qui se sont placés sous ma protection dès leur conception. Toute violation de cette présente déclaration entrainera de lourdes conséquences pour tous les êtres ici nommés maintenant avisés qui voudraient agir à l’encontre de ma volonté explicite d’être humaine libre. Je me place sous l’autorité bien supérieure des lois naturelles qui s’appliquent à chacun d’entre nous de manière absolue. Je demande à la Vie protection et justice pour tout acte commis à l’encontre de mon libre-arbitre dans le but évident de freiner mon évolution et mon service.

Cette déclaration officielle de sécession de mon être grâce à laquelle je reste entière et indivise est valable pour tous les domaines, à chaque instant, où que je sois. Je ne consens à aucune privation de ma liberté en sanction de cette proclamation, ni à aucune extorsion financière, d’un argent honnêtement perçu de mes activités d’être humain et qui me permettent de subvenir aux besoins de ma famille.

En cas d’une éventuelle réponse de l’une de vos administrations, je vous demande officiellement d’adresser les courriers à moi, l’être humain que je suis : Patricia Brigitte ou Brigette de la famille Louis.

Merci pour votre attention

En tous biens tout honneur

Tous droits réservés et sans préjudices

Patricia, être humaine qui possède et peut administrer l'entreprise ou personne juridique nommée PATRICIA BRIGITTE LOUIS ou PATRICIA LOUIS ou LOUS PATRICIA et tous les autres orthographes associés partout et en tous temps.

 

 

 Déclaration de souveraineté individuelle

rédigée le 16eme jour de juillet 2020, postée à qui le nécessite par courrier numéroté.

Je suis Patricia Brigitte de la famille Louis, qui par ouïe dire (car je n’ai pas souvenir de ma naissance), est née le seizième jour de juillet de l’année 1961 à Metz, de Louis Patrice de Troyes et Jacqueline Boistaux de Norroy-le-Veneur, mes chers parents eux mêmes trompés avec l’acte de naissance.

Je suis l’Être humaine biologique qui administre et possède la personne juridique nommée PATRICIA BRIGITTE LOUIS et ses autres orthographes au numéro d’inscription 261075746319721, créée grâce à l’acte de naissance par la SOCIÉTÉ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE (SIREN 100000017) obtenu par dol (1) et manœuvre frauduleuse auprès de mes parents biologiques ; d'autant plus que lors de ma majorité je n'ai pas été informée d'un contrat à renouveler qui me lie à vous ou à la SOCIÉTÉ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE et il a été présumé mon consentement qui n’est donc ni libre ni éclairé.

Exigences contractuelles

Je suis informé qu’aujourd’hui tout est commerce, tout est contrat et que l’État France est une entreprise privée (SIREN : 100 000 017), tout comme la gendarmerie, la police etc.

Je suis informé qu’un être humain, vivant, ne peut contracter avec une entreprise, une fiction. Un contrat ne peut se faire qu’avec un rapport d’égalité, c’est-à-dire entre un être humain et un autre être humain ou entre une fiction et une autre fiction.

Je suis informé que toutes les corporations, incluant donc les États comme l’État France, ont été forcloses officiellement en 2012 (UCC Doc # 2012127914 Nov. 28, 2012).

Je suis informé de l’existence des lois universelles et que rien ne peut se faire sans mon consentement. Il s’agit de la loi du consentement, reconnue dans les bases même du Droit.

J’exige que mon consentement soit obtenu par écrit uniquement lorsqu’il est demandé par une entité fictive. J’exige que mon consentement soit obtenu loyalement et entièrement pour tout ce qui me concerne de près ou de loin. Il ne peut donc pas être soutiré par une quelconque tromperie, ruse, manipulation ou mensonge. Je refuse tout contrat tacite.

J’exige que le présent texte soit respecté pour ce qui me concerne de près ou de loin : Ce sont mes termes contractuels et relationnels écrits en mon âme et conscience.

Je proclame le droit de reconnaître ma personnalité juridique découlant directement de la dignité humaine au sein de cette société, de jouir de certains droits tout en refusant ses obligations si celles-ci restreignent mes acquis naturels. Je reste seul juge d’en apprécier le bénéfice et nul ne peut s’y opposer.

Je proclame le droit de refuser tout contrat, en conscience, sans avoir besoin de me justifier.

Je proclame que seule mon autorité est souveraine, je suis libérée de l’emprise d’autorités extérieures illicites et illégitimes, et je déclare, ici et maintenant, nuls et non avenus tous les contrats qui vont à l’encontre de ce principe et qui m’ont été imposés et/ou que j’ai acceptés par le passé en l’absence de consentement éclairé (dol). Ceci est non négociable.

Je refuse de contracter avec une entité aux intentions et agissements négatifs, liberticides, criminels, sataniques, malsains, pédocriminels, frauduleux, irrespectueux de la vie et de la planète. De même, je refuse de donner mon consentement ou mon énergie à ces mêmes entités. Je demande aux lois universelles l’annulation et l’arrêt immédiat de ma prise d’énergie à travers de telles actions et intentions négatives.

 

    Sanctions

Soyez dûment et officiellement avisé que je m’en remets dans tous les cas aux lois universelles pour décider des conséquences de vos actes.

En plus des conséquences immédiates de l’univers, je me réserve le droit d’agir, dans la matière et autrement, en tant qu’être créateur, pour aider l’évolution en ce sens, évolution positive, évolution vers le divin. Mes actions sont et seront faites avec le cœur, à travers l’amour inconditionnel. 

Néanmoins, et en plus des lois universelles, je me réserve le droit d’ajouter des sanctions créées dans la matière à des fins de dissuasions et de transparences, et aussi pour m’assurer un moyen de recours pour me protéger de manière clairement explicite. Ces sanctions seront utilisées en conscience et uniquement si nécessaire, avec avis au préalable. 

    Protection énergétique

Je suis informé que les élites perverses ont des intentions contraires au plan du divin et contraire à l’amour inconditionnel. Je refuse de consentir à cautionner cela.

Je suis informé que ces dites élites œuvrent à travers des intermédiaires, des êtres humains manipulés et trompés pour obtenir leurs consentements, afin de ne pas recevoir les conséquences de la loi de cause à effet. Je refuse de consentir à cela.

Je demande la protection divine face à ces manipulations, tromperies et actes criminels. 

Je refuse de consentir à la privation de ma liberté tant que celle-ci ne nuit à aucun autre vivant. Ma liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à un autre vivant. Dans le cas contraire, une alternative doit être possible, et cela dans le respect de mon être et donc de la présente déclaration.

Je demande à ce que mon énergie soit utilisée dans le respect de ce texte. Je demande à ce que mon énergie soit utilisée uniquement pour œuvrer vers l’amour inconditionnel, un monde de paix et de joie, de réelle sécurité pour la vie et la planète, ainsi que le plan du divin.

 

Au vu de l’ampleur actuelle du système frauduleux et malveillant qu’est  l’entreprise REPUBLIQUE FRANÇAISE(SIREN : 100000017, D-U-N-S. NUMBER Siret international N° 542472212-SIC9199 ) sur le territoire prétendu français, je me réserve le droit d’utiliser ma personne juridique en conscience et dans le respect de la présente déclaration, dans un objectif de transition vers une totale sécession envers les entités fictives, incluant donc la nation française. Ce droit légitime et transitoire assure la sécurité de l’être que je suis.

"Pour rappel, les lois qui obligent n’existent pas ; les lois sont faites pour me protéger, si une loi ne me protège pas, elle ne me concerne pas. S’il n’y a pas de victimes humaines, il n’y a pas de loi. Pour faire valoir ce que de droit."

Ce qui suit proclame mes acquis naturels, inaliénables et sacrés, et déclare les limites de mon consentement et les moyens acceptés pour contracter avec moi. Je commence par me décrire en conscience. 

Mon âme appartient à son Créateur, le Divin, l'Amour inconditionnel, l’esprit pur, le Tout, l'Un dont je fais partie. Je me renomme  Patricia Brigitte ou Brigette, en mon âme et conscience, une transition libératrice.

 

J’ai pris conscience également que mes prénoms par le baptême attachent mon âme au Vatican, au Pape... à la couronne de l’air. Je me dissocie de cet acte qu’un soi-disant prêtre a effectué sur moi. Je retire de ce fait tous les contrats passés avec des personnes qui se sont octroyés par abus de pouvoir ou tromperie, mon âme, ceci, en tout temps, lors de toutes mes vies antérieures, celle-ci, et les futures... et ceci pour toujours. (Ma demande d’apostasie est en cours, et sera publiée publiquement)

 

Soyez donc ici et maintenant dûment et officiellement informés que je retire mon consentement à vivre dans le cadre de cette SOCIÉTÉ que vous servez et représentez ou que vous organisez et gérez. Je déclare que le territoire entièrement libre que JE suis et fait sécession avec la RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Je refuse que mon pion légal, femme de paille, joue sur votre plateau à ce Jeu, qui chaque jour met délibérément en danger le Vivant dans tous ses règnes.

Au vu des vastes connaissances à notre disposition, il apparait clairement que l’harmonie serait possible dès aujourd’hui sur Terre si chaque être humain faisait valoir son droit inaliénable de plus haut niveau. Il est tout aussi évident que vous choisissez dans cette complicité chaque jour la voie de la destruction et de l’oppression pour assouvir votre besoin de pouvoir et de domination, dans le mépris le plus total des lois de l’équilibre et de l’Amour qui régissent tout ce qui vit. Vous vous rendez ainsi coupables de graves crimes contre l’humanité et contre le vivant que je ne veux plus cautionner aveuglément comme précédemment au cours de ma vie.

Je ne consens à aucune restriction ni privation de ces libertés inconditionnelles. Quiconque prétendrait me contraindre ou me limiter sans preuve de motif légitime se rendrait responsable et coupable personnellement d’une violation grave de mes droits fondamentaux et devrait en répondre aux yeux de la justice universelle à laquelle nul ne peut se soustraire.

Je serais à nouveau passible d'un impôt sous conditions :

  • que vous me fournissiez les comptes de l'état me permettant de connaître l'emploi de l'argent que je vous céderais.

  • d'attester personnellement que cet argent en euros ne sera jamais utilisé pour salir l'air, nuire à l'être humain, nuire à la terre et à la planète, ne sera jamais utilisé pour des campagnes publicitaires manipulatrices, ne sera pas utilisé pour l'armement, ou des technologies dévastatrices dont on nous rend responsables, ni pour la propagande et l’abêtissement / asservissement des peuples.

  • Que la somme demandée sera versée de la manière qui me semble bonne et non par des accès informatiques et des enregistrements de l'intelligence artificielle.

    Je serais passible d'un impôt si je peux :

  • Disposer de mon corps de manière absolue. Mon corps ne peut être soumis qu’à ma seule autorité d'être humaine.

  • Choisir sans condition pour mes enfants dans tous les domaines qui requière-raient ma protection.

  • Avoir accès à un environnement sain, proche de la nature exempte de produits nocifs épandus par l’Homme et commandités par une ingénierie mortifère dégénérée.

  • Disposer gratuitement d’un endroit où vivre en Nature et cultiver la Terre pour me nourrir. Nul ne peut prétendre posséder une planète, l’eau, l’air et autres éléments vitaux, notre vaisseau collectif. Nul ne pourra m’évacuer d’un terrain que j’occupe avec respect.

  • Boire à volonté une eau pure sans craindre pour ma santé ni celle de mes enfants.

  • Vivre dans l’habitat de mon choix tant qu’il respecte les codes de respect des habitants, d’autrui et de la planète.

  • Circuler librement où bon me semble dans le respect de l’intimité d’autrui. Il n’existe aucune autre restriction légitime à m’empêcher de me déplacer.

  • Disposer absolument sans condition de moyens de déplacements, voiture ou autre engin qui est ma pleine propriété d’être humain.

  • Penser et m’exprimer absolument en toute liberté même si mes propos déplaisent aux autorités usurpatrices en place. Je ne suis pas là pour plaire à la hiérarchie mais pour participer à mon épanouissement personnel et à l’évolution collective de l’humanité et de la Terre.

  • Décider et agir en toute liberté tant que je ne représente pas un danger légitime avéré pour la communauté.

  • Créer toute invention, dispositif, appareil qui aille dans le sens d’un service à la communauté ou à la préservation de la planète et de la vie.

  • Me réunir librement avec les êtres que je souhaite sans aucune limite de nombre ni d’activité, tant que prime le respect et la bienveillance d’autrui et de la Terre.

  • Être libre de contracter et consentir quand bon me semble. Je refuse d’être harcelée par tout être ou les dites Sociétés légales.

  • Garder le silence quand le dialogue est stérile et inutile. Quand ma bonne foi et ma patience ne suffisent pas à faire valoir ma légitimité à vivre libre sur cette Terre qui m’accueille au même titre que tous, je me réserve le droit de couper court aux échanges.

  • Être libre de reconnaitre ma personne juridique à chaque instant. Je me réserve le droit de vivre en tant qu’être humain chaque fois que mon association à la Société légale RÉPUBLIQUE FRANÇAISE dont ma personne juridique relève équivaut à une complicité pour crime contre l’humanité.

 

JE suis sur cette Terre, Humaine sans conditions, libre du seul fait de ma naissance ici-bas. Je refuse d’être empêchée dans les actions que j’entreprends par Amour. Je refuse de subir une restriction de mes libertés dans le but de limiter mon évolution.

J’use de mon droit inconditionnel à l​’objection de conscience pour faire valoir mon droit à l’intégrité, cet état intérieur inviolable qui me permet de vivre chaque jour en accord avec les valeurs fondamentales qui font de moi celle que je suis. Je suis venue ici en service pour le bien de l’Humanité et de la Terre et non en esclave pour des intérêts et spéculations.

Soyez dûment et officiellement informés que dès aujourd’hui, je choisis de représenter ma personne juridique et de l’administrer uniquement quand je le souhaite. Il ne pourra en aucun cas m’être imposé de réduire mon Être en m’identifiant à une fiction légale. L’acte de naissance que vous détenez dans la Mairie de Metz, ne vaut pas accord pour vous déléguer un tant soit peu de ma liberté au profit de votre sécurité illusoire. Mon numéro de matricule ne vaut pas accord pour vivre à votre service.

Enfance et innocence, recevez mon soutien pur

Je suis consciente de la pureté et de l’innocence des enfants, ainsi que de la nécessité et responsabilité des adultes à les préserver de la sexualité et de les protéger de toutes les autres violences et je suis informée de l’existence des réseaux et actes pédocriminels, des intentions pédocriminelles des élites à travers, les rituels sataniques (Noël, Halloween, et des dizaines d’autres, faisant disparaître des milliers d’enfants chaque année).

Mon énergie ne peut être utilisée à ces fins, directement ou indirectement.

Je suis informée des sources soi-disant scientifiques, mais inversées, manipulées et perverties pour justifier progressivement une légalité illégitime de perversion de l’enfance, et des perversions de l’être humain au travers notamment de l’Organisation Mondiale de la Santé et les travaux du pédocriminel Alfred Kinsey. Je ne consens pas à cela, ni aux actes qui altèrent la pureté des Êtres.

Je demande l’aide au divin pour libérer tous les êtres humains victimes de violences et stopper tous les actes pédocriminels. Je demande l’aide au divin pour aider les enfants à retrouver leurs innocences, puretés et joies de vivre.

Je demande la souveraineté, et donc aussi suppression des actes de naissances et autres contrats illégitimes, de tous les enfants et qu’ils en soient informés.

Patricia, Brigitte, née de la famille Louis, être humaine et souveraine

Autographe

 

Articles de loi :

Article 223-6

https://www.codes-et-lois.fr/code-penal/article-223-6

En vigueur depuis le 1 Janvier 2002 Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002.

Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende.

Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

Article 223-7

Quiconque s'abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende.

Article 421-2

Modifié par Loi n°2004-204 du 9 mars 2004 - art. 8 JORF 10 mars 2004 Constitue également un acte de terrorisme, lorsqu'il est intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l'ordre public par l'intimidation ou la terreur, le fait d'introduire dans l'atmosphère, sur le sol, dans le sous-sol, dans les aliments ou les composants alimentaires ou dans les eaux, y compris celles de la mer territoriale, une substance de nature à mettre en péril la santé de l'homme ou des animaux ou le milieu naturel. Cité par: Décret n°95-1211 du 9 novembre 1995 - art. 1 (MMN) CODE DE PROCEDURE PENALE - art. 689-9 (V) CODE DE PROCEDURE PENALE - art. 706-16 (M) Code des assurances - art. L126-2 (V) Code pénal - art. 421-4 (M) Code pénal - art. 421-4 (M) Code pénal - art. 421-4 (V) Code pénal - art. 421-6 (V) Code pénal - art. 422-3 (M) Codifié par: Loi 92-686 1992-07-22

Article 421-4

Modifié par Loi n°2002-1138 du 9 septembre 2002 - art. 46 JORF 10 septembre 2002 L'acte de terrorisme défini à l'article 421-2 est puni de vingt ans de réclusion criminelle et de 350000 euros d'amende. Lorsque cet acte a entraîné la mort d'une ou plusieurs personnes, il est puni de la réclusion criminelle à perpétuité et de 750000 euros d'amende. Les deux premiers alinéas de l'article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables au crime prévu par le présent article. Cite: Code pénal - art. 132-23 (V) Code pénal - art. 421-2 (V) Cité par: CODE DE PROCEDURE PENALE - art. 706-16 (M) Codifié par: Loi 92-686 1992-07-22

Proclamation de droits et termes contractuels

Je suis un être vivant et réserve tous mes droitsnaturels, inaliénables et sacrés de façon irrévocable et n’en abandonne aucun. Les lois ne doivent point nuire au droit naturel, par conséquent, si un texte de loi ne me protège pas alors il ne me concerne pas.

Droit à la sûreté de ma personne : La dite BANQUE DE FRANCE a été notifiée le 30 septembre 2020 par lettre recommandée et accusé de réception du 7 octobre 2020 n° AR 1A 192 250 5244 2.

Mes droits sont les suivants :

- Le droit de vivre,
- Le droit d’être libre,
- Le droit de propriété,
- Le droit d’association,
- Le droit d’information,
- Le droit de garder ma vie privée,
- Le droit de me déplacer librement,
- Le droit d'exercer mon libre-arbitre,
- Le droit de reconnaître ma personne juridique,
- Le droit de réponse et de libre expression,
- Le droit d’être jugé de façon impartiale,
- Le droit de résistance à l’oppression,
- Le droit de me nourrir sainement, de boire une eau saine,
- Le droit de dignité humaine,
- Le droit d’autodéfense,
- Le droit de contracter,
- Le droit de travailler,
- Le droit de sureté. 

Contrats ou accords tacites présumés

Ayant de bonnes raisons de croire que la corruption est généralisée je révoque rétroactivement tout contrat, écrit ou non, pour lequel je suis considéré débiteur ou redevable passé au NOM et PRENOM créés à ma naissance et rédigés en lettres CAPITALES.
Mon consentementéclairé pour toute chose me concernant, de près ou de loin, doit m’être demandé de manière systématique. Le silence ne présume pas mon acceptation.
Les raisons et les circonstances d’un engagement doivent être dévoilées clairement, sans ruse, malice ni tromperie, en langue française d’usage, de façon claire et explicite et les conditions négociées et validées par un accord contractuel rédigé et adressé aux Nom et Prénoms de ma personne privée et signé à l’encre fraiche par toutes les parties concernées.
Tout contrat ne répondant pas aux conditions précitées est automatiquement renvoyé, refusé et nul et non-avenu.
En tant qu’être humain vivant je suis l’unique bénéficiaire de la sureté et du patrimoine représenté par la fiducie innomée établie par l’acte de naissance.

Voiture et assurance

Ma voiture est privée, elle est ma pleine propriété utilisée pour me déplacer librementet son entretien est sous ma responsabilité.
En tant qu’unique bénéficiaire de la fiducie innomée créée par l’acte de naissance au NOM et PRENOMS sous le N° 2 61 07 57 463 197 21, 
l’assurancedite obligatoire de ma voiture est prise en charge par le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO).
Tout contrat supposé, tel le 
certificat d’immatriculation, délivré par une pseudo-autorité, préfecture, sous-préfecture, ministère, République Française, concernant ma voiture, est révoqué à tout jamais.
La plaque d’immatriculationpeut être utilisée pour les recherches effectuées par les représentants de la paix afin de résoudre un crime ou un délit uniquement dans le cas où il y a un réel préjudice envers un être humain ou le vivant.
La plaque d’immatriculation de ma voiture n’est pas contractuelle et ne représente 
aucun accord tacite.

Charge de preuves

La charge de preuve incombe à celui qui affirme. Il n’y a aucune présomption, mensonge, déformation de la vérité validé et accepté de ma part, ni aucun préjudice ni responsabilité envers une fiction juridique. Seule la vérité absolue fait loi.

Avis aux autorités

Je suis la seule autoritésur mon être et n’autorise aucune restriction de mes droits naturels et libertés.
Soyez dûment et officiellement avisé que tous les gouvernements et corporations sont 
forclospar affirmations non réfutées, et acceptées, de mise en esclavage des peuples (loi UCC Doc # 2012127914) depuis le 25/12/2012.
Par conséquent 
vous n’êtes plus protégépar une entité juridique fictive, une corporation, une administration ou un titre et vos agissements vous engagent contractuellement et sans limites à titre privé.
Pour toute demande envers mon être et afin d’assurer mes droits et ma sécurité, j’exige :
- la présentation d’une pièce justificative de votre identité commerciale avec vos Nom, Prénom, et adresse.
- que votre demande soit motivée par une raison valable en accord avec le respect de mes droits et conditions contractuelles cités plus haut.
Je respecte votre libre-arbitre, respectez le mien.
Toute action illégale ou illégitime engage votre responsabilité personnelle, civile et pénale.

Maison et biens

Chaque être humain vivant a le droit de vivre librementsur une parcelle de terre.
Mon droit de propriété est inconditionnel, sacré et inviolable.
Je ne consens à 
aucune privationde ma propriété, ni de mes biens.
Tout contrat notarié ou non, toute hypothèque cachant une quelconque clause allant à l’encontre de mon droit de propriété est 
révoqué et nul et non-avenu.

Créanciers et dettes

Soyez dûment et officiellement avisé que toutes les banques sont forcloses et déclarées et ordonnées irrévocablement abrogées depuis novembre 2012.

(Réf: TRUE BILL: WA DC UCC Doc# 2012114776 Oct. 24, 2012)
Tout créancier, organisme, institution, administration, société, personne morale ou physique réclamant le paiement d’une dette doit en prouver l’existence.
Par conséquent j’accepte de payer toute créance réelle à condition de me fournir les preuves suivantes :
- des écritures comptables validant les pertes effectives réelles du demandeur,
- une copie du contrat mettant en place quelque chose de valeur égale, signé à l’encre fraiche par toutes les parties et respectant les conditions citées au paragraphe « Contrats ou accords tacites présumés »
- une facture conforme légale signée comportant un nom et un prénom.
Etant l’unique bénéficiaire de la sureté et du patrimoine représenté par la fiducie innomée établie par l’acte de naissance j’autorise, conformément à mes droits, la décharge de toute dette fictive ne respectant pas les conditions précitées.

Conditions d’acceptation

L’action déclenche l’exécution du contrat, la totale acceptation des conditions et des tarifs en cédule A.
Les termes et conditions peuvent êtres modifiés à tout moment.
Avis aux commettantséquivaut à avis aux exécutants, avis aux exécutantséquivaut à avis commettants.

Par : Patricia Brigitte, être vivante et consciente, femme vivante, de chair d'os et de sang,,
Administrateur de la Personne privée :

Proposant

Patricia Brigitte: née de ; Patrice Louis et Jacqueline Boistaux;
Associée par le dol à la PERSONNE légale, fiction juridique non-consentie et révoquée, créée par l’acte de naissance, par la République Française forclose (SIREN : 100000017), nommée : PATRICIA BRIGITTE LOUIS
. (Lettres majuscules Latin dégradé et non dans ma langue française)

Le 16ème jour du mois de juillet de l’année 1961

Toute action illégitime constitue une violation de mes droits et conditions cités dans cette déclaration et vaut consentement et accord de votre part à verser des indemnités pour préjudice subit selon la grille tarifaire suivante (cédule A) :

cédule A

Les frais de procédure ou de recouvrement pour tout montant facturé demeuré impayé sont en sus.

Item

Description

Tarif gramme
d’or pur 24 carats

Tarif en euro
par virement ou chèque certifié

1

Toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties.

2150 g

75 000,00 €

2

Exécuter ou tenter d’exécuter tout instrument de dette émis par une entité corporative forclose.

2150 g

75 000,00 €

3

Exécuter ou tenter d’exécuter un jugement d’une “Cour”.

4300 g

150 000,00 €

4

Recourir aux services de toute tierce partie sans un contrat légitime préalable liant les parties.

5700 g

200 000,00 €

5

Toute menace illégitime, physique ou non, incluant, mais sans s’y limiter, toute menace de poursuite, d’arrestation, de lésions corporelles, d’empoisonnement ou d’action judiciaire.

4300 g

150 000,00 €

6

Toute violence illégitime, physique ou non, incluant, mais sans s’y limiter, toute entrave à ma liberté, toute violation de mes droits, toute blessure physique ou tout acte médical sans consentement préalable.

5700 g

200 000,00 €

7

Tout dommage réparable illégitime à ma propriété privée ou à mes biens, initié ou causé par l’intervention d’une pseudo-autorité.

4300 g

150 000,00 €

8

Toute destruction illégitime de ma propriété privée ou de mes biens incluant, mais sans s’y limiter, tout dommage irréparable.

5700 g

200 000,00 €

9

Toute réclamation visant ma propriété privée ou mes biens incluant, mais sans s’y limiter, toute mise en vente ou mise aux enchères.

4300 g

150 000,00 €

10

Toute action à l’encontre d’une tierce partie, mes enfants, parents ou proches, qui a pour effet de me causer des dommages ou des soucis.

5700 g

200 000,00 €

11

Tout appel téléphonique ayant pour but de poursuivre toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

1430 g

50 000,00 €

12

Toute saisie de ma propriété privée ou de mes biens en garantie de paiement de toute réclamation, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

1430 g

50 000,00 €

13

Chaque jour où un lien est maintenu à l’encontre de ma propriété privée ou d’un de mes bien incluant, mais sans s’y limiter, une hypothèque légale, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

430 g

15 000,00 €

14

Toute exploitation ou perpétuation de tout système monétaire privé dans ses mécanismes d’émission et de recouvrement, de tout système judiciaire qui opère des systèmes d’esclavage.

1430 g

50 000,00 €

15

Arrestation ou détention illégitime, par jour de calendrier ou par portion de jour.

1430 g

50 000,00 €

16

Frais de gestion - Temps passé à l’heure - une heure entamée est due

430 g

15 000,00 €

ou ,selon mon choix et l'occasion présentée :

Item *

Description 

Tarif

A

Frais de gestion (frais de dossier inclus) 

 300* XAG de l’heure

Toutes Atteintes et mis en danger sur l’être humain, que je suis, et toutes personnes sous son autorité

20000* XAG

1

Toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties     

5000* XAG

2

Exécuter ou tenter d’exécuter tout instrument de dette émis par une entité corporative forclose

5.000* XAG

3

Exécuter ou tenter d’exécuter un jugement d’une “Cour" 

10000* XAG

4

Recourir aux services de toute tierce partie sans un contrat légitime préalable liant les parties

15000* XAG

5

Bris de confidentialité incluant, mais sans s’y limiter, tout formulaire, avis ou lettre adressée à quelqu’un d’autre que le Proposant à l’adresse de retour mentionnée sur les documents du Proposant          

1000* XAG

6

Toute menace illégitime, physique ou non, incluant, mais sans s’y limiter à toute menace de poursuite, d’arrestation, de lésions corporelles ou d’action judiciaire

7000* XAG

7

Toute blessure physique illégitime incluant, mais sans s’y limiter à toute entrave à la liberté du Proposant  ou toute blessure physique infligée au Proposant

15000* XAG

8

Tout dommage réparable illégitime à la propriété et/ou possession privée du Proposant ou à ses biens, initié ou causé par l’intervention du Répondant* 

10000* XAG

9

Toute destruction illégitime de la propriété et/ou possession privée ou des biens du Proposant incluant, mais sans s’y limiter à tout dommage irréparable 

15000* XAG

10

Toute réclamation visant la propriété et/ou possession privée ou les biens du Proposant, incluant, mais sans s’y limiter à toute mise en vente ou mise aux enchères 

7000* XAG

11

Toute action à l’encontre d’une tierce partie non liée aux termes et conditions du contrat légitime liant les parties qui a pour effet de causer des dommages ou des soucis au Proposant 

4000* XAG

12

Tout appel téléphonique du Répondant* ayant pour but de poursuivre toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime  liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant 

3000* XAG

13

Toute saisie de la propriété privée ou de biens du Proposant en garantie de paiement de toute réclamation en l’absence d’un  contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat

2000* XAG par jour de légitime existant 

calendrier

14

Chaque jour où un lien est maintenu à l’encontre de la propriété privée ou d’un bien du Proposant, incluant, mais sans s’y limiter  à une hypothèque légale, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

1000 * XAG par jour de calendrier

15

Arrestation ou détention illégitime du Proposant,

10000* XAG par jour  de calendrier ou par portion de jour de calendrier

16

Toute exploitation ou perpétuation de tout système monétaire privé dans ses mécanismes d’émission et de recouvrement, de tout système judiciaire qui opère des SYSTÈMES D’ESCLAVAGE à l’encontre du Peuple . (²Peuple Unique ou One People 

3.000* XAG par jour de calendrier tel que défini dans UCC# 2012079290)

17

Majoration sur relance d’impayées dues soit 14 Jours (Maj. sur Avis de Retard et Maj.sur Avis Final) sur chaque facture due, soit

20 % * XAG

Définitions des droits :

Le droit de vivre : droit donné par la création à la naissance du corps physique. Il comprend le droit de donner, entretenir et protéger la vie.

Le droit d’être libre : droit de diriger librement ma vie avec bienveillance et respect envers les êtres humains et le vivant.

Le droit de propriété : droit de disposer d’un endroit sur terre pour y vivre librement.

Le droit d’association : droit de former un groupe librement avec mes semblables ou d’adhérer à tout groupement ou corporation.

Le droit d’information : droit de connaître la vérité et de transmettre la vérité librement.

Le droit de garder ma vie privée : droit de divulguer toute information me concernant.

Le droit de me déplacer librement : droit évident du fait de la présence de jambes offertes par la nature à la conception de l’être humain, et droit d’utiliser librement une motrice mécanique pour faciliter les déplacements vers n’importe quelle destination.

Le droit d'exercer mon libre-arbitre : Absence de contraintes, entière liberté de faire ou ne pas faire, de choisir ou ne pas choisir selon sa volonté.

Le droit de reconnaître ma personne juridique : voir l’art.6 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ou l’art.16 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques.
«Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.»

Le droit de réponse et de libre expression : droit évident du fait que la nature à offert la parole à l’être humain, ce droit peut aussi être exercé par écrit ou par un moyen d’expression visuelle.

Le droit d’être jugé de façon impartiale : voir art. 7, 8 et 10 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ou art. 14 et 15 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques.

Le droit de résistance à l’oppression : droit de refuser par tout moyen légitime une privation arbitraire de liberté.

Le droit de me nourrir sainement : droit de choisir une alimentation saine, dépourvue de toute toxicité, originellement offerte à l’être humain par la nature.

Le droit de dignité humaine : droit d’être traité et considéré avec un respect inconditionnel.

Le droit d’autodéfense : droit de me défendre dans le but de préserver mon intégrité et ma liberté lors d’une agression physique ou mentale.

Le droit de contracter : droit d’adhérer à une proposition contractuelle selon les conditions exposées dans cette proclamation.

Le droit de travailler : droit d’exercer une activité afin de satisfaire un besoin ou une demande quelconque.

Le droit de sureté : caution octroyée par la fiducie innomée de l’acte de naissance et élément de la liberté individuelle consistant dans la garantie contre les arrestations, détentions et pénalités arbitraires.

 

Proclamation de refus de consentement

 

notification publique et contrat de sureté irrévocable pour mon être souverain !

 Ceci est ma déclaration solennelle et irrévocable de liberté, d’immunité et de souveraineté vis-à-vis de la structure factice, autoritaire et félonne sur la terre, également connue sous le nom de “matrice”. C’est aussi la déclaration d’indépendance personnelle imprescriptible et absolue de mon âme éternelle, seule autorité reconnue par moi être humain souverain pouvant avoir autorité sur ma personne.

1 - JE SUIS ÉTERNELLE, mais incarnée en ce moment dans une enveloppe humaine/d’un corps de chair, et j’ai été “créée” par le Créateur Infini de TOUT CE QUI EST dans l’Univers. En tant que création du Créateur, je revendique tous les droits et les RÉSERVE UNIQUEMENT ET PLEINEMENT à mon être vivant car il n’existe AUCUNE AUTORITÉ TERRESTRE qui puisse se tenir entre mon être vivant et mon Créateur Primordial, à moins qu’une telle autorité ne soit désignée par mon consentement conscient, informé et total.

2 - Il n’existe nulle part dans l’Univers AUCUN CONSENTEMENT TACITE de ma part vis à vis d’une quelconque autorité autre que moi-même, nulle part dans ma vie actuelle qu’est mon incarnation présente et à jamais dans mes futures incarnations. Mon consentement pour toute chose me concernant et m’affectant personnellement doit m’être demandé formellement et de manière systématique. Les raisons et les circonstances doivent et devront m’être expliquées clairement, sans ruse, malice ni tromperie et les conditions doivent et devront être négociées une à une avant que mon consentement ne puisse être supposé ou présumé à une quelconque autorité autre que moi-même. Ces conditions négociées doivent et devront être actualisées et à jour, et rien ne doit et ne devra m’être caché sous peine de caducité prenant effet immédiat à la découverte d’une éventuelle tromperie, ruse ou malice.

Mon consentement doit être obtenu pleinement et entièrement pour toute chose me concernant de près ou de loin. Ceci n’est absolument pas négociable.

3- Aucune autorité, aucune loi que je n’ai pas expressément reconnue et consentie en tant qu’être libre et souverain ne peut avoir quelque ascendant ni incidence sur ma personne, seule autorité souveraine devant les lois de l’univers. Point final !

4- Cette Déclaration émane de ma propre initiative EN TOUTE CONSCIENCE.
En tant que telle, elle n’a pas été créée avec l’intention de porter préjudice à qui que ce soit. Par conséquent, CETTE DÉCLARATION NE PEUT ÊTRE UTILISÉE CONTRE MOI. Je suis le seul arbitre et l’autorité finale de ce qu’elle signifie et de ce que je lui fais dire. – Quand je dis/écris “je”, “moi”, “mien/mienne”, je fais référence à mon être vivant et mon âme dans mon enveloppe de chair actuelle. Quand je dis “ma vie”, je fais référence à l’expérience que mon être vivant est en train d’expérimenter sur Terre ici, maintenant et à jamais.

 

Avertissement à TOUTES les Autorités Fictives :

Vous n’avez pas mon consentement, je refuse et ne reconnais pas votre pseudo-autorité

5 - Les “responsables et officiels politiques” vivant sur la surface de la Terre, à l’intérieur et au-dessus de la Terre, AINSI QUE les responsables religieux opérant au Vatican avec lesquels vous traitez actuellement NE PARLENT PAS au nom de chaque Être Humain vivant sur Terre. Agir comme si c’était le cas ne vous honore pas si on considère votre niveau d’intelligence. Beaucoup des êtres qu’ils NE représentent PAS, y compris moi-même et nombre d’autres êtres qui se sont légitimement incarnés physiquement ici, choisissent de parler en leur nom propre. Suggérer que nous ne pourrions parler en notre propre nom, d’une part, ou vous engager activement par un Traité avec n’importe lequel de ces “responsables et officiels” en laissant nos voix silencieuses et sans écho, d’autre part, est un CRIME COSMIQUE. Vous êtes avertis. Corrigez votre erreur en négociant immédiatement avec mon être vivant, ou alors soumettez-vous à l’autorité de cette Notification de Contrat.

6 - En tant que Visiteurs sur Terre, VOUS êtes également spécialement avisés de bien vous comporter pendant votre séjour sur TERRE car il s’agit de MA DEMEURE par droit d’INCARNATION, et assurez-vous AVANT D’INTERAGIR avec un quelconque Humain Terrestre que chaque Être Humain Terrestre a individuellement donné son consentement conscient en toute transparence, si votre choix est de l’influencer négativement et/ou de façon funeste.

7 - Je réserve spécifiquement tous les droits qui sont accordés par le Créateur Primordial à mon être vivant et déclare NULLES ET NON AVENUES toutes revendications −faites par d’autres Humains ou non humains ainsi que par certains Visiteurs sur Terre− selon lesquelles j’aurais accordé par inadvertance les droits de mon Âme Éternelle en tout ou en partie, ou que j’aurais consenti sciemment ou inconsciemment (ce qui revient à dire que j’aurais été dupée à les abandonner comme conséquence de la tromperie).

8 - Je remets spécifiquement en question toute supposition ou présomption selon laquelle j’aurais abandonné MES DROITS PROTÉGÉS, et/ou que j’aurais donné un consentement valable à toutes les actions négatives qui sont et ont été nuisibles à mon être vivant et qui sont le résultats de Traités signés entre les Visiteurs sur Terre et des “leaders terrestres” inconscients ou psychopathes, d’une part, et les “leaders terrestres” entre eux, d’autre part.

9 - Je remets spécialement en question toutes/telles suppositions/présomptions sachant que tout abandon de mes droits, de mon consentement et de ma liberté aurait eu à être obtenu par tromperie criminelle, par contrôle de l’esprit et/ou par ruse −ce qui INVALIDERAIT TOTALEMENT tout supposé consentement – ou tout autre chose obtenue de cette façon.

10 - Prenez conscience que sans un CONTRAT ou TRAITÉ actuel, à jour et signé de ma main, VOUS N’AVEZ AUCUNE AUTORITÉ pour faire quoi que ce soit, sur Terre ou hors Terre, qui aurait, a ou aura un effet négatif mesurable sur mon corps vivant, mon esprit et mon âme éternelle, sans encourir les conséquences financières et cosmiques personnelles très lourdes.

 

SEULE MON AUTORITÉ EST SOUVERAINE

Mon AUTORITÉ me vient directement du CRÉATEUR PRIMORDIAL. Je suis mon propre représentant du Créateur Primordial qui est la SOURCE DE TOUTES CHOSES créées et Créateur de mon ÂME, l’Autorité Suprême. Je jouis d’un Protocole Privilégié avec le Créateur Primordial et aucune autre autorité n’est nécessaire, ni ne peut jamais être placée avant SON AUTORITÉ pour ce qui concerne mon Âme Éternelle et mon être vivant. Cependant, je me réserve le droit de choisir, si nécessaire, un être très pur et bienveillant en tant qu’intermédiaire.

11 - Étant donné que je suis mon propre représentant du CRÉATEUR PRIMORDIAL, il s’ensuit que NULLE AUTRE autorité sur Terre ne peut supplanter ma propre AUTORITÉ directement ordonnée par le seul CRÉATEUR DE TOUT CE QUI EST. Ceci inclut tous ceux qui sont nommés ou élus à leurs fonctions et “investis de pouvoirs et d’autorité” pour réguler ou gouverner, parce que JE SUIS déjà sous le protocole privé avec CELA qui ne peut être défini qu’en tant que Conscience Pure et Amour Pur.

12 - Je retire, ici et maintenant, dans le passé, dans le présent comme dans l’avenir, tout consentement présumé, tout consentement tacite, toute conformité supposée à toutes les autorités inférieures qui sont humaines et qui émanent de la Terre comme je suis en droit de le faire en vertu de mon protocole personnel avec le Créateur Primordial, le Créateur de TOUS LES UNIVERS, et je choisis de demeurer UNIQUEMENT SOUS SON AUTORITÉ sans qu’aucune autre soi-disant “autorité” ne s’immisce entre nous.

13 - Dans TOUTE affaire concernant mon être vivant qui respire, mon corps physique, mon esprit et mon âme (ce qui inclut tous mes corps à tous les niveaux de mon être multidimensionnel), MON PROTOCOLE PERSONNEL AVEC LE CRÉATEUR PRIMORDIAL EST FINAL et supplante tout autre Accord et/ou Autorité, Convention, Statut et/ou Régulation qui sont soit d’origine terrestre, soit d’origine hors-Terre, s’ils sont destinés à réduire mon être en esclavage et/ou à limiter ma liberté d’une manière ou d’une autre sans avoir au préalable obtenu mon consentement conscient, pleinement éveillé et informé sans que rien ne me soit caché.

14 - Les contrats d’incarnation d’avant la naissance sont tous, ici et maintenant, rendus Nuls Et Non avenus de façon permanente pour cause de tromperie massive, de violations graves, de ruse, de contrôle de l’esprit et de pratiques de magie noire occulte utilisés sans mon consentement.

15 - L’énorme tromperie qui est utilisée par les êtres des ténèbres ANNULE tout consentement qui pourrait avoir cours avec de tels êtres.

16 - Tout être, entité, entreprise, groupe secret ou personne, qu’il soit Humain ou non humain, qui recherche sciemment à limiter ma liberté ou à me priver d’un corps en pleine santé et d’une vie saine, du bonheur et de ma prospérité personnelle −ce qui inclut des liquidités que j’ai gagnées par mes activités et mes efforts ou auxquelles j’ai droit par mon existence ou incarnation sur Terre est maintenant dûment Notifié.

Patricia Brigitte née chez Louis: La femme vivante, valeur active de la création, seul Agent autorisé pour  la personne morale, fiction juridique  « LOUIS PATRICIA » et ses autres orthographes.

Valeur sécurisée. Tous Droits protégés. Sans préjudices.

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

Wiki des souverains

Btn Wiki des souverains

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
338324

En ligne

Nous avons 49 invités et 4 inscrits en ligne

© 2021 Place des Humains - Tous droits réservés