Proclamation de mes droits d'être humain

 

Avis aux commettants vaut avis aux exécutants et vice versa

 

Contrat de consentement et termes contractuels pour mon être, libre et souverain

préambule

 

Je suis Thierry de la famille Contrain être humain bien vivant,  conscient et souverain, doté d’une âme, ayant toute autorité et qui possède, administre la personne légale, l'entité juridique fictive créée avec l’acte de naissance par la République Française Présidence (SIREN : 100000017, D-U-N-S. NUMBER Siret international N° 542472212-SIC9199.) nommée : THIERRY CONTRAIN et/ou toute autre dénomination idem sonans et rattachée à cette personne (fiction juridique/homme de paille/construction intellectuelle/abstraction juridique).

Etat civil déclaré, enregistré et accepté par la cour européenne des droits de l'homme sous le n° 19456/20  ratifiant les documents et enregistrements publics de l'OPPT au CCU le 25 décembre 2012 au nom de leur bénéficiaires :  DECLARATION OF FACT : UCC Doc # 2012127914 Nov.28,2012.

Seule mon autorité est souveraine et je déclare nuls et non avenus tous contrats notifiés et acceptés inconsciemment par le passé qui va à l’encontre de ce principe. Ceci est non négociable. 

Je retire de ce fait tous les contrats passés avec des êtres humains, personnes ou autres entités fictives qui se sont octroyés mon consentement par le dol de la personne legal et du certificat de naissance, par abus de pouvoir, par fraude, par mensonge ou tromperie, et cela, quelles que soient la couronne et la juridiction. 

J’ai pris conscience également que mes prénoms par le baptême attachent mon âme au Vatican, au Pape. Je me dissocie de cet acte qu’un soi-disant prêtre a effectué sur moi. Je retire de ce fait tous les contrats passés avec des personnes qui se sont octroyés par abus de pouvoir ou tromperie mon âme conformément au  motu proprio du Pape François applicable depuis le 01/09/2013.

Je ne reconnais légalement que ce document et je refuse de consentir à toute action illégitime. Ce présent texte, unique et évolutif, dont je suis l’unique créateur régit mon code de conduite et réglemente la manière de contracter et d’interagir avec moi. Je me réserve le droit de modifier ce contrat à tout moment et pour toute raison que je juge nécessaire à mon évolution.

 

Thierry : de la fratrie Contrain ; valeur active de la création, seul Agent autorisé pour
la personne morale « CONTRAIN THIERRY », valeur sécurisée, tous Droits protégés.

TOUS DROITS RÉSERVÉS - SANS PRÉJUDICE - DANS L’HONNEUR ET LE RESPECT.

 

Proclamations

   L’ensemble de ce document et de ses exigences contractuelles doivent obligatoirement être prisent en compte par les prétendues autorités du système légal. Il a une véritable valeur juridique et toutes entités vivantes qui ne respecteront pas mon être et mes conditions, directement ou par l’intermédiaire d’un tiers, recevront les conséquences des lois universelles et seront redevable des montants comme indiqués aux  tarifs d'indemnisations ci dessous.

                                   

Je proclame le droit de reconnaître ma personnalité juridique découlant directement de la dignité humaine au sein de cette société.

Je proclame le droit de refuser tout contrat, en conscience, sans avoir besoin de me justifier.

Je proclame que seule mon autorité est souveraine, je suis libérée de l’emprise d’autorités extérieures illicites, et je déclare ici et maintenant nuls et non avenus tous les contrats qui vont à l’encontre de ce principe et qui m’ont été imposés et/ou que j’ai acceptés par le passé en l’absence de consentement éclairé. Ceci est non négociable.

Je me réserve le droit d’utiliser ma personne juridique en conscience et dans le respect de la présente déclaration et comme indiqué dans :

la Déclaration universelle des droits de l'homme adopté par la FRANCE le 10 décembre 1948 ONU et faisasnt partie du bloc constitutionnel.

 Article 6  :  Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

Puis par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques - Onu, 16 décembre 1966

Arcticle 16 : Chacun a droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

 

Exigences contractuelles

Je suis informé qu’aujourd’hui tout est commerce, tout est contrat et que la REPUBLIQUE FRANCAISE est une entreprise privée (SIREN : 100 000 017), tout comme la GENDARMERIE NATIONALE (SIREN : 157 000 019), la POLICE NATIONALE (SIREN : 120 015 011), le MINISTERE DE LA JUSTICE (SIREN : 110 010 014) et la DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES (SIREN : 130 004 955).

Je suis informé qu’un être humain, vivant, ne peut contracter avec une entreprise, une fiction. Un contrat ne peut se faire qu’avec un rapport d’égalité, c’est-à-dire entre un être humain et un autre être humain ou entre une fiction et une autre fiction.

Je suis informé que toutes les corporations, incluant donc les États comme l’État France, ont été forcloses officiellement en 2012 (UCC Doc # 2012127914 Nov. 28, 2012).

Je suis informé de l’existence des lois universelles et que rien ne peut se faire sans mon consentement. Il s’agit de la loi du consentement, reconnue dans les bases même du Droit.

J’exige que mon consentement soit obtenu par écrit uniquement lorsqu’il est demandé par une entité fictive. J’exige que mon consentement soit obtenu loyalement et entièrement pour tout ce qui me concerne de près ou de loin. Il ne peut donc pas être soutiré par une quelconque tromperie, ruse, manipulation ou mensonge. Je refuse tout contrat tacite.

J’exige que le présent texte soit respecté pour ce qui me concerne de près ou de loin : ce sont mes termes contractuels et relationnels écrits en mon âme et conscience.

Je retire de ce fait tous les contrats passés avec des êtres humains, personnes ou autres entités fictives qui se sont octroyés mon consentement par dol, abus de pouvoir, fraude, mensonge ou tromperie, et cela, quelles que soient la couronne et la juridiction.

Je déclare que ce qui suit est ma vérité et ma loi. Je ne reconnais légalement que ce document et je refuse de consentir à toute action illégitime. Voici donc ma nouvelle juridiction dont son respect est indispensable pour tout ce qui me concerne de près ou de loin. Ce présent texte, unique et évolutif, dont je suis l’unique créateur régit mon code de conduite et réglemente la manière de contracter et d’interagir avec moi. Je me réserve le droit de modifier ce contrat à tout moment et pour toute raison que je juge nécessaire à mon évolution.

Ce qui suit proclame mes acquis naturels, inaliénables et sacrés, et déclare les limites de mon consentement et les moyens acceptés pour contracter avec moi. 

 

 Mes droits sont:

 

- Le droit de vivre,
- Le droit d’être libre,
- Le droit de propriété,
- Le droit d’association,
- Le droit d’information,
- Le droit de garder ma vie privée,
- Le droit de me déplacer librement,
- Le droit d'exercer mon libre-arbitre,
- Le droit de reconnaître ma personne juridique,
- Le droit de réponse et de libre expression,
- Le droit d’être jugé de façon impartiale,
- Le droit de résistance à l’oppression,
- Le droit de me nourrir sainement,
- Le droit de dignité humaine,
- Le droit d’autodéfense,
- Le droit de contracter,
- Le droit de travailler,
- Le droit de sureté,

 

Sanctions :

Soyez dûment et officiellement avisé que je m’en remets dans tous les cas aux lois universelles pour décider des conséquences de vos actes.

Néanmoins, et en plus des lois universelles, je me réserve le droit d’ajouter des sanctions créées dans la matière à des fins de dissuasions et de transparences, et aussi pour m’assurer un moyen de recours pour me protéger de manière clairement explicite. Ces sanctions seront utilisées en conscience et uniquement si nécessaire, avec prévention au préalable. 

Je réserve tous mes droits naturels, inaliénables et sacrés et n’en abandonne aucun. Mes droits prévalent sur mes obligations. Sans droits, pas d’obligations. Mes droits humains, naturels et sacrés, prévalent sur toute fiction juridique légale. Toute action illégitime constitue un accord contractuel d'indemnisation. Article 432-4 et 432-7 du code pénal.

Contrats ou accords tacites présumés


Mon consentement éclairé pour toute chose me concernant, de près ou de loin, doit m’être demandé de manière systématique. Le silence ne présume pas mon acceptation.
Les raisons et les circonstances d’un engagement doivent être dévoilées clairement, sans ruse, malice ni tromperie, en langue française d’usage, et les conditions négociées et validées par un accord contractuel rédigé et adressé aux Nom et Prénoms de ma personne privée et signé à l’encre fraiche par toutes les parties concernées.
Tout contrat ne répondant pas aux conditions précitées est automatiquement renvoyé, refusé et nul et non-avenu.
En tant qu’être humain vivant je suis l’unique bénéficiaire de la sureté et du patrimoine représenté par la fiducie innomée établie par l’acte de naissance.

 

Voiture et assurance

Ma voiture est privée, elle est ma pleine propriété utilisée pour me déplacer librement et son entretien est sous ma responsabilité.
En tant qu’unique bénéficiaire de la fiducie innomée créée par l’acte de naissance au NOM de CONTRAIN et PRENOMS de THIERRY sous le numéro de sécurité sociale (Numéro d'Inscription au Répertoire) : 0 00 00 00 000 000 00l’assurance dite obligatoire de ma voiture est prise en charge par le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO).
Tout contrat supposé, tel le certificat d’immatriculation, délivré par une pseudo-autorité, préfecture, sous-préfecture, ministère, République Française, concernant ma voiture, est révoqué à tout jamais. La plaque d’immatriculation peut être utilisée pour les recherches effectuées par les représentants de la paix afin de résoudre un crime ou un délit uniquement dans le cas où il y a un réel préjudice envers un être humain ou le vivant.

La plaque d’immatriculation de ma voiture n’est pas contractuelle et ne représente aucun accord tacite.

 

Charge de preuves

La charge de preuve incombe à celui qui affirme. Il n’y a aucune présomption, mensonge, déformation de la vérité validé et accepté de ma part, ni aucun préjudice ni responsabilité envers une fiction juridique. Seule la vérité absolue fait loi.

Avis aux autorités

Je suis la seule autorité sur mon être et n’autorise aucune restriction de mes droits naturels et libertés.
Soyez dûment et officiellement avisé que tous les gouvernements et corporations sont forclos par affirmations non réfutées, et acceptées, de mise en esclavage des peuples (loi UCC Doc # 2012127914) depuis le 25/12/2012.
Par conséquent vous n’êtes plus protégé par une entité juridique fictive, une corporation, une administration ou un titre et vos agissements vous engagent contractuellement et sans limites à titre privé.
Pour toute demande envers mon être et afin d’assurer mes droits et ma sécurité, j’exige :
- la présentation d’une pièce justificative de votre identité commerciale avec vos Nom, Prénom, et adresse.
- que votre demande soit motivée par une raison valable en accord avec le respect de mes droits et conditions contractuelles cités plus haut.
Je respecte votre libre-arbitre, respectez le mien.
Toute action illégale ou illégitime engage votre responsabilté personnelle, civile et pénale.

Maison et biens

Chaque être humain vivant a le droit de vivre librement sur une parcelle de terre.
Mon droit de propriété est inconditionnel, sacré et inviolable.
Je ne consens à aucune privation de ma propriété, ni de mes biens.
Tout contrat notarié ou non, toute hypothéque cachant une quelconque clause allant à l’encontre de mon droit de propriété est révoqué et nul et non-avenu.

 

Créanciers et dettes

Soyez dûment et officiellement avisé que toutes les banques sont forcloses et déclarées et ordonnées irrévocablement abrogées depuis novembre 2012. (Réf: TRUE BILL: WA DC UCC Doc# 2012114776 Oct. 24, 2012)
Tout créancier, organisme, institution, administration, société, personne morale ou physique réclamant le paiement d’une dette doit en prouver l’existence.
Par conséquent j’accepte de payer toute créance réelle à condition de me fournir les preuves suivantes :
- des écritures comptables validant les pertes effectives réelles du demandeur,
- une copie du contrat mettant en place quelque chose de valeur égale, signé à l’encre fraiche par toutes les parties et respectant les conditions citées au paragraphe « Contrats ou accords tacites présumés »
- une facture conforme légale signée comportant un nom et un prénom.
Etant l’unique bénéficiaire de la sureté et du patrimoine représenté par la fiducie innomée établie par l’acte de naissance j’autorise, conformément à mes droits, la décharge de toute dette fictive ne respectant pas les conditions précitées.

Conditions d’acceptation

L’action déclenche l’exécution du contrat, la totale acceptation des conditions et des tarifs en cédule A.
Les termes et conditions peuvent êtres modifiés à tout moment.
Avis aux commettants équivaut à avis aux exécutants, avis aux exécutants équivaut à avis commettants.

Proposant

Par : Thierry: être vivant et conscient,
Possesseur et administrateur de la Personne de droit privé :Thierry: de la famille Contrain;
Associée par le dol à la PERSONNE légale, fiction juridique non-consentie et révoquée, créée par l’acte de naissance, par la République Française forclose (SIREN : 100000017), nommée : THIERRY CONTRAIN.

 TOUS DROITS RÉSERVÉS - SANS PRÉJUDICE

Le 11ème jour du mois de Octobre de l’année 2019


 

Indemnités (cédule A) :

 Gramme or 24 carats    Euro 43.66      au 01-01-2020

Les frais de recouvrement applicables au 1er janvier 2020 et revisable selon  le Cours de l'Or & Métaux Précieux convertible selon la monnaie du pays, tout montant facturé demeuré impayé est en sus.

 

 Item

 Description

Tarif gramme d’or
pur 24 carats

Tarif en €uro par chéque certifié

1

Toute réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties.

650 g

28379 €

2

Exécuter ou tenter d’exécuter tout instrument de dette émis par une entité corporative forclose.

1000 g

43660 €

3

Exécuter ou tenter d’exécuter un jugement d’une “Cour”.

2000 g

87320 €

4

Recourir aux services de toute tierce partie sans un contrat légitime préalable liant les parties.

1500 g

65490

5

Toute menace illégitime, physique ou non, incluant, mais sans s’y limiter, toute menace de poursuite, d’arrestation, de lésions corporelles ou d’action judiciaire.

700 g

30562 €

6

Toute blessure physique illégitime incluant, mais sans s’y limiter,  ou toute blessure physique qui m’est infligée par une autorité.

4500 g

196470 €

7

Tout dommage réparable illégitime à ma propriété privée ou à mes biens, toutes violences, initié ou causé par l’intervention d’une pseudo-autorité.

700 g

30562

8

Toute destruction illégitime de ma propriété privée ou de mes biens incluant, mais sans s’y limiter, tout dommage irréparable.

15.000 g

654900 €

9

Toute réclamation visant ma propriété privée ou mes biens incluant, mais sans s’y limiter, toute mise en vente ou mise aux enchères.

3000 g

130980 €

10

Toute action à l’encontre d’une tierce partie qui a pour effet de me causer des dommages ou des soucis.

300 g

13098

11

Toute poursuite ou réclamation en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

Puis ajouter :

a) Tout appel téléphonique,  SMS reçu, réponse à un SMS, courriel reçu, réponse au courriel reçu

b) Courrier simple reçu , réponse au courrier reçu

c) courrier A/R reçu; réponse au courrier A/R

7000 g

 

 

   100 g

  200 g

4500 g

305620

 

 

4366 €

8732 €

196470 €

12

Toute saisie de ma propriété privée ou de mes biens en garantie de paiement de toute réclamation, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

7000 g

305620

13

Chaque jour où un lien est maintenu à l’encontre de ma propriété privée ou d’un de mes bien incluant, mais sans s’y limiter, une hypothèque légale, en l’absence d’un contrat légitime liant les parties ou en infraction à un contrat légitime existant.

250 g

10915 €

14

Toute exploitation ou perpétuation de tout système monétaire privé dans ses mécanismes d’émission et de recouvrement, de tout système judiciaire qui opère des systèmes d’esclavage.

1000 g

43660 €

15

15.1 Arrestation ou détention illégitime, toute entrave à ma liberté, par heure.

      15.1.2 Arrestation ou détention illégitime, toute entrave à ma liberté, par minute.

15.2 Fouilles, utilisation de la force, menaces, port de menottes, transport, incarcération, ainsi que tout autre type de contrôle et tout procès/audition sans mon accord manuscrit, préalable et autographié de ma main à l'encre fraîche.

15.3 Interrogatoire, arrestation, détention, présence dans un tribunal

15.4 Pénétration, violation de la propriété privée.

15.4 Visite sur le lieux de travail, domicile de la famille, proches, amis et connaissances.

15.5 Questionnements ( y compris toutes personnes me connaissant de prés ou de loin)

 

15.6 Demande de documents ou de titre ; d'identité, de justificatifs d'assurances, de justificatifs de propiétés.

15.7 Transmissions de mes données personnelles, de permis divers.

15.8 Contrôle de ma voiture ou tout autre moyen de locomotion.

1000 g

             17 g

 3000 g

 

 

1000 g

1000 g

1000 g

20 g

 

 

17 g

 

 20 g

 200 g

43660 €

           728 €

 130980 €

 

 

 43660 €

 43660 €

 43660 €

873,20 €

 

 

728 €

 

 873,20 €

 8732 €

16

Toute action directe ou indirecte visant à bafouer un de mes droits naturels, inaliénables et sacrés cités dans ma proclamation irrévocable.

3000 g

130980 €

17a

Frais de gestion - Temps passé à l’heure

1200 g

52392 €

17b

Frais de gestion - Temps passé à la minute

20 g

873,20 €

 

Définitions des droits :

 

Le droit de vivre : droit donné par la création à la naissance du corps physique. Il comprend le droit de donner, entretenir et protéger la vie.

Le droit d’être libre : droit de diriger librement ma vie avec bienveillance et respect envers les êtres humains et le vivant.

Le droit de propriété : droit de disposer d’un endroit sur terre pour y vivre librement.

Le droit d’association : droit de former un groupe librement avec mes semblables ou d’adhérer à tout groupement ou corporation.

Le droit d’information : droit de connaître la vérité et de transmettre la vérité librement.

Le droit de garder ma vie privée : droit de divulguer toute information me concernant.

Le droit de me déplacer librement : droit évident du fait de la présence de jambes offertes par la nature à la conception de l’être humain, et droit d’utiliser librement une motrice mécanique pour faciliter les déplacements vers n’importe quelle destination.

Le droit d'exercer mon libre-arbitre : Absence de contraintes, entière liberté de faire ou ne pas faire, de choisir ou ne pas choisir selon sa volonté.

Le droit de reconnaître ma personne juridique : voir l’art.6 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ou l’art.16 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques.
«Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.»

Le droit de réponse et de libre expression : droit évident du fait que la nature à offert la parole à l’être humain, ce droit peut aussi être excercé par écrit ou par un moyen d’expression visuelle.

Le droit d’être jugé de façon impartiale : voir art. 7, 8 et 10 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ou art. 14 et 15 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques.

Le droit de résistance à l’oppression : droit de refuser par tout moyen légitime une privation arbitraire de liberté.

Le droit de me nourrir sainement : droit de choisir une alimentation saine, dépourvue de toute toxicité, originellement offerte à l’être humain par la nature.

Le droit de dignité humaine : droit d’être traité et considéré avec un respect inconditionnel.

Le droit d’autodéfense : droit de me défendre dans le but de préserver mon intégrité et ma liberté lors d’une agression physique ou mentale.

Le droit de contracter : droit d’adhérer à une proposition contractuelle selon les conditions exposées dans cette proclamation.

Le droit de travailler : droit d’exercer une activité afin de satisfaire un besoin ou une demande quelconque.

Le droit de sureté : caution octroyée par la fiducie innomée de l’acte de naissance et élément de la liberté individuelle consistant dans la garantie contre les arrestations, détentions et pénalités arbitraires.

Autographe de Thierry Contrainêtre humain libre et souverain.

 

Connexion

Soutenir Place des Humains


Forum

Forum bouton

Le forum est indépendant du site et
nécessite une nouvelle inscription

 

La tromperie du code justinien

justinian

 

La monnaie libre Ğ1 (Jüne)

Jüne

_______________________________________

" Les lois sont d'autant plus nombreuses que l'Etat est corrompu."
Tacite, historien et sénateur romain, 58-120 ap. J.-C.

Stats

Compteur d'affichages des articles
252628

En ligne

Nous avons 115 invités et un membre en ligne

© 2021 Place des Humains - Tous droits réservés